BOUSSOLES DE MARCHE (suite)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- C -

CAMMENGA

Portrait : Entreprise étatsunienne sise à Holland (Michigan), fondée en 1992 en vue de la fourniture de la boussole à lentille standard de l'armée de Terre (U.S. Army - voir le site de Cammenga). Voir aussi BRUNSON.



Inscription dans le couvercle : 
date codée 97-08-39 ?
Modèle M-1950*
Fiche technique

- Boîtier : aluminium et cuivre pour freinage de la rose par induction (sans liquide)
- Dimensions : 75 x 57 x 28 mm
- Poids : 150 g
- Marquages luminescents : peinture au tritium
* comparer avec le modèle antérieur M-1938 

Canadian Kodak Company - CKC

Portrait : Certaines boussoles de type Mark III (voir Barker) portent au dos l'abréviation ckc/C (lien vers photo). Les trois premières lettres sont les initiales du fabricant Canadian Kodak Company (photo de dr.). La signification du C majuscule est inconnue. Il pourrait tout bêtement signifier compass - sous toutes réserves...
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

C.E.V.

Portrait : Abréviation de la raison sociale de la sté Costruzioni Elettromeccaniche Venegonesi (construction électromécaniques de Venegono, une ville du Haut-Adige en Italie) créée en 1906 par les frères Ecolo et Eugenio Pagani, domiciliée Via Varesina 124 à Milan. C.E.V. Italia (changement de raison sociale et déménagement à Milan en 1937 - date de cessation des activités ?) était une entreprise qui produisait surtout des éléments destinés à la fabrication des motos tels que des indicateurs de vitesse et autres, des instruments aéronautiques, des interrupteurs pour l'éclairage etc. Ses clients étaient essentiellement Ducati, Vespa, Moto-Guzzi mais bien d'autres encore. Voir une publicité en plusieurs langues pour un compteur kilométrique avec le logo de C.E.V. C.E.V. fabriquait aussi des outils et instruments tels que des incubateurs.

Deux instruments d'aspect et de facture très comparables sont connus: le plus ancien (sans doute) n'avait pas de division plus précise aux points cardinaux. Une loupe est collée sur le verre. La seule marque de fabrication visible sur le modèle le plus récent est l'abréviation C.E.V. gravée sur le bouton-pression d'ouverture situé à la base de la boucle.
(voir aussi la boussole de marche de Schlacht).


Photos ci-dessus
kadmarkets et
K. Takacs


Cliquer sur les images pour les agrandir





La sacoche et la marque C.E.V.
Fiche technique
- Diam. : 60 mm ; Longueur de la boucle : 40 mm
- Poids : 135 gr.
- Graduation : 6400 mill., en sens horaire, tous les 100 mill., numérotées tous les 200, marquées en plus tous les 20 mill. sur une plage de 200 mill. de part et d'autre de chacun des points cardinaux (voir image de g., vue agrandie)
- Chiffres, lettres et repères à la peinture au radium
- Verrouillage aiguille (lien vers photo) : tirette latérale en aluminium.
- Verre serti dans un mécanisme permettant de faire tourner la flèche de repère de cap sur le fond du boîtier.
- Sacoche : simili-cuir (carton)
- Date de fabrication : au plus tard années 50 ou plus ancienne encore
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

CHETWYND

Portrait : Le capitaine Louis Wentworth Pakington Chetwynd (15 décembre 1866 - 18 avril 1914, plus de détails dans la section Compas de Marine) fit breveter cette boussole en 1906.
Voir aussi boussoles à bracelet et compas de marine



(Cliquer sur les images pour voir des vues agrandies)




La marque de l'inventeur sous le repère NORD : Captain CHETWYND's 

Inscription à l'opposé sur la rose, partiellement  masquée par une vis:
Patent no. 25965/06
(Cliquer ICI pour voir le brevet)

Vue de la face inférieure et la vis de l'orifice de remplissage (comparer avec la version bracelet)

Fiche technique
- Diam. : 70 mm
- Hauteur : 30 mm
- Poids : 250 g
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

CHINE

Portrait : Instrument probablement réalisé par l'entreprise chinoise Shanghai Yonghong Instrument ( Le Cybermusée des Boussoles et Compas ne possède pas d'autre information concernant cette société. Toute aide sera bienvenue).
La société HARBIN fabrique actuellement lun modèle similaire désigné DQL-7.
Nous présentons dans le tableau ci-dessous deux versions d'une évolution du modèle COKIL de la société allemande BREITHAUPT, fabriquée tout d'abord sous licence puis après la 2e G.M.

Boussole chinoise signée BREITHAUPT (Photo transmise par un visiteur)
L'Allemagne soutenait la Chine Nationaliste au cours des années 1920-1930 dans leur lutte pour le contrôle du territoire et contre les invasions japonaises. La mission militaire allemande fournissait une aide au niveau de la formation et de l'équipement et des techniques de production. L'attitude de l'Allemagne était plus probablement dictée par des motifs commerciaux qu'idéologiques. Lorsque les Nationalistes perdirent la guerre civile et que les communistes prirent le pouvoir en 1949, ils se retirèrent à Taiwan en abandonnant les usines ce qui permit à la République Populaire de continuer la production des boussoles.
DESCRIPTION: Sous le nom BREITHAUPT, les deux signes  兵工 signifient "Military Industry of Weapons and Equipments manufacturing". Sous ceux-ci, il y a encore six autres caractères soit octobre 1937. C'est l'année qui précédait la fin de la mission militaire allemande en Chine en mai 1938 (Source : Robert Thacker)

TABLEAU
- Le type 5-1 était la boussole standard de l'armée de la République Populaire de Chine.
- Les types 5-7 et 6-2 ont paraît-il aussi été utilisés par les troupes du nord-vietnam au cours des guerres d'indépendance contre la France et les Etats-Unis.

TYPE 51



Le texte du cadran signifie :
- sous l'étoile rouge : Type 51* (année de fabrication 1951 ou 5-1 = 1er mai?)
- dans le secteur du clinomètre :
• nom de la société : Shanghai Yonghong Instruments
• Clinomètre : un signe imprimé en rouge (voir modèle 1957) signifie : DEGRÉS

Assistance linguistique : Dr Jen-Wen Chang
TYPE 62


Le texte imprimé sur le cadran signifie :
- Type 62* (année de fabrication ou suite logique du modèle 5-1 ?)
En dessous, dans un cercle : le caractère nuage, élément constitutif du nom de la province Yunnan (le logo du fabricant ?)

* Les chiffres en chinois classique :



Cliquer sur les photos pour les agrandir
Fiche technique
- Dimensions : 65 x 62 x 25 mm
- Poids : 125 g
- Diamètre (boussole) : 50 mm
- Règle (boussole ouverte): 100 mm
- Rose à double graduation (360 degrés et 6000 millièmes) sens antihoraire
- Curvimètre à molette sur la face arrière


Ci-dessous: modèle 1957*
 

Canadian Kodak Company - CKC

Portrait - Certaines boussles de type Mark III (voir BARKER) sont signées de l'abréviation CKC (lien vers photo). Nous ne possédons malheureusement aucune preuve qu'il s'agirait d'une filiale canadienne de Kodak.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

COLLIGNON

Portrait :  Charles Louis Collignon était le neveu du fabricant de boussoles Henri Houlliot et employé dans son entreprise. Il conçut plusieurs évolutions grand-public du célèbre Modèle 1922 comme celle à fond transparent dont le modèle fut déposé en janvier 1934 pour 25 ans sous le n° 33637. Il refondit la société, fermée d'office pendant l'occupation allemande, sous la raison sociale Collignon-Houlliot après la Seconde Guerre mondiale.
Collignon-Houlliot a fourni des éléments de boussoles et des boussoles complètes à la plupart des revendeurs connus (MORIN etc.) jusqu'à la fin des années 1970. À notre connaissance un seul modèle a été commercialisé sous son nom (voir à la catégorie Boussoles de gousset). Il semblerait qu'un modèle ait été mis au point en coopération avec CHAIX si l'on en juge par le dessin du disque mobile et la loupe de lecture, typiques de ce fabricant
Voir également le grand choix de boussoles de gousset et de topographie dans ces catégories.


Photos M. Collignon
(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Les deux barreaux aimantés



Fiche technique
- Diam. boîtier : 70 mm
- Diam. disque mobile : 62 mm
- Capsule à amortissement liquide
- Graduation : 360° sens horaire, précision 2°, loupe de lecture collée sur le verre. Points cardinaux en blanc sur trois des rayons d'une rose des vents noire, la branche nord étant matérialisée par un triangle de peinture lumineuse.
- Equipage magnétique à deux barreaux
- Prototype unique sans suite industrielle ni commerciale ?
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

COMPASS Instrument & Optical Co. Inc.

Portrait : La société Compass Instrument & Optical Company, sise 268 Fourth Ave. New York 10, (autre adresse connue : 104 E. 25th St. New York 10) avait été fondée en (?). Elle disparut vers 1968. C'était un distributeur de nombreux instruments de mesure et d'optique (règles à calcul, balances, microscopes etc.). Il existait un catalogue par type de produit.
Nous présentons un cadran solaire de type BOYD sur la boîte duquel il y a une étiquette avec le logo bleu et blanc de COMPASS.
Photo ci-dessus : catalogue des boussoles pour l'année 1967-1968



(Cliquer sur les images pour les agrandir)


Fiche technique
(identique au modèle d'origine M-1938 lensatic fait par Gurley
voir catalogue ci-dessus)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

CRC

Portrait : Ancienne société française (créée en ... ? / disparue ou reprise en ... ?) qui produisit parmi d'autres la boussole de type Modèle 1922.
Voir aussi la catégorie Boussoles topographiques et d'artillerie.



(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Fiche technique
- Dimensions et poids : idem Modèle 1922
- Divisions : 400 grades, sens horaire
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

CREAGH-OSBORNE

Portrait : Le capitaine de la Royal Navy Frank Osborne Creagh-Osborne (1867/1943) était Surintendant pour les boussoles (Superintendent of Compasses) auprès de l'Amirauté britannique et inventeur (voir son portrait ICI). Ses diverses boussoles ont été fabriquées par H. Hughes & Son Ltd, Dent & Co & Johnson Ltd, Sperry etc. L'application de radium pour peindre les lettres et les chiffres sur les instruments a été décrite dans le brevet n° 110.203 (lien vers photo) déposé en oct. 1916 par F. O. Creagh-Osborne, F. H. Glew, A. J. Hughes et Henry Hughes & Son Ltd.
Voir aussi boussoles à bracelet et compas aéronautiques.

Boussoles Mark VII MOD. D1 et MOD.E. fabriquées par la société SPERRY GYROSCOPE CO. BROOKLYN N.Y.






(Cliquer pour agrandir)




Mode d'emploi et
composition du liquide
disponibles



MARK VII MOD. D1.

Fiche technique
- Amortissement : liquide
- Limbe gradué 360° sens antihoraire
- Repères de cap réglables
- Dispositif de visée avec guidon et cran de mire rabattables
- Lentille réglable
- Boîtier : laiton
- Dimensions : 83 x 60 x 32 mm
- Poids : 200 g
Comparer avec le modèle BLACKER GUIDE COMPASS de Hughes.






MARK VII MOD. E.

Fiche technique
- Amortissement: liquide
- Dispositif de visée avec guidon et cran de mire rabattables
- Lentille réglable
- Boîtier : laiton
- Dimensions : 85 x 60 x 32 mm
- Poids : 230 g

Mode d'emploi et composition du liquide disponibles

Le système ci-dessous a peut-être été le tout premier modèle à lentille articulée. Il a cependant sans doute été abandonné avant que le brevet n'ait été accepté parce que F. Barker & Son avait déjà déposé un brevet pour cette solution technique (voir plus loin, DOLLOND).
La grosse loupe encastrée dans le couvercle articulé est décpoupée dans sa partie supérieure afin de pouvoir viser un objet au loin derrière le guidon articulé et de lire les valeurs d'angle du disque au travers de la loupe. Le boîtier est plus petit et plus léger que celui des systèmes à prisme construits plus tard et celui du capt. Chetwynd (voir plus haut).



Publicité publiée dans The Magnetic Compass in Aircraft (1915) 


Description (donnée dans le livre de P. Dériaz, "The Prismatic Compass", 1917, version angl.)

Cliquer sur les images pour les agrandir



Boussole à amortissement liquide avec couverle faisant loupe, modèle dit INFANTRY PATTERN.
Cet instrument était recommandé par le capt. Creagh-Osborne dans son livret The Magnetic Compass on Land traitant des compas pour véhicules blindés (description ICI, voir pt. 2)
Fiche technique
- Dispositif de visée : guidon rabattable et cran de mire formé par la découpe de l'encadrement de la loupe.
- Dim. (boîtier, diam. x ép.) : 60 x 30 mm
- Poids : 180 g
- Divisions : 360° sens horaire
- Fabricant : Hughes & Son, sans doute vers 1914-15
- Chiffres et lettres : peinture au radium (rayonnement : 8,5 µSv/hr mesuré au contact direct)

Mode d'emploi (8 p., photocopies, disponible)

Boussole à prisme (voir aussi les modèles de la catégorie à bracelet) brevetée conjointement avec et fabriquée par HUGHES & SON




Version à cercle d'azimuth rotatif
(Cliquer sur la photo pour voir le détail du cadran)


(Cliquer sur la photo pour l'agrandir)
Fiche technique
- Amortissement : par liquide
- Dispositif de visée : guidon et cran de mire rabattables
- Boîtier : laiton
- Dimensions (diam. x haut.):  68 x 27 mm
- Poids : 250 g
Figure extraite du brevet de base n° 1148/1915
(12 p., copies disponibles sur demande).

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

CRUCHONS & EMONS

Portrait : La marque Cruchon & Emons apparaît sur deux types de boussoles. Nous supposons (mais sans preuves à l'appui, merci de votre aide) qu'il s'agissait d'un horloger suisse. Il existe au moins deux versions.
- L'une était un modèle à miroir réalisé pour les unités du génie militaire étatsunien (US Engineers Corps), responsable de l'approvisionnement en boussoles pour l'ensemble de l'armée pendant la Première Guerre mondiale (photos et description technique à l'art. PLAN Ltd). Elles étaient marquées BERNE ou PARIS (photo de dr.). Après la 1ère G.m., le modèle fut proposé pour les randonneurs (photo de g. : cliquer sur l'image pour voir l'encart publicitaire dans sa totalité). Un modèle similaire simplifié a également été signé par Abercrombie & Fitch. Une version spéciale a été fabriquée pour l'Armée de Terre d'Argentine (Ejercito Argentino) ornée du blason national.
- L'autre était un modèle à prisme de type Verner marqué LONDON.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- D -

DARTON

Portrait :  F. Darton & Co. of London était un fabricant d'instruments de mesure météorologiques. L'entreprise, créée en 1834, a existé apparemment jusqu'en 1998. Les boussoles marquées DARTON étaient en fait fabriquées par des boussoliers comme F. Barker & Son (voir aussi boussole de poche).



Photos M. Brüllke
(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Fiche technique
- Diam. :  50 mm


DELCROIX

Portrait - Paul Guillaume DELCROIX était un officier français (plus de détails ICI). Il développa une boussole de marche dont certains exemplaires sont marqués Comdt D+ (c'est-à-dire Commandant Delcroix). Elle est présentée dans un article paru en mai 1894 dans la Revue du Cercle Militaire et dans un livret daté de 1896 (voir le tableau ci-dessous). L'instrument de base est décrit à l'artice Boussole directrice. Elle possédait en plus une plaquette ajourée servant de pinnule, fixée par deux tenons. Un fil fixé à un perçage ménagé dans le guidon, tendu depuis l'œil et passant dans le cran de mire servait à mieux viser et faire un relèvement plus précis. Un catalogue de la société G. Secrétan propose une boussole DELCROIX (réf. 344, p. 51 - env. 1920, sans gravure).

Il développa aussi alors qu'il était encore capitaine un instrument appelé Règle topographique - boussole rapporteur (voir catégorie Boussoles topographiques).



(Photos gracieusement communiquées
par un collectionnneur privé)
Fiche technique
- Boîtier : aluminium
- Dimensions : 58 x 58 mm
- Divisions : 400 grades
- Fil d'aide à la visée, pinnule ajourée (alidade) et fond transparent.

L'écrin de rangement:


Delcroix décrivit cet instrument en 1896 dans un livret intitulé "La boussole directrice de marche". Notre exemplaire comporte en tête de la 1ère p. une dédicace manuscrite signée "P. Delcroix". Il s'agit d'une version revue et augmentée de la version parue dans la Revue du cercle milit. en 1894 - fac simile disponible).

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

DEMARIA-LAPIERRE

Portrait : ancienne société française créée en 1858 par Isidore Demaria (appareils photographiques - pour plus de détails cliquer ICI). Elle fabriqua une version militaire de la boussole de type Modèle 1922.
Voir aussi Boussoles de gousset.

DLM

Portrait : DEMARIA-LAPIERRE-MOLLIER* ancienne société française (21, rue de Paradie, Paris Xe) successeur de DEMARIA-LAPIERRE, créée par fusion en 1930 - disparue en 1964.
* Sources : Lucien Gratté et le site c dans la boîte.



(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Fiche technique
- Dimensions et poids : idem Modèle 1922
- Divisions : 6400 millièmes, sens horaire
Boussole de type Modèle 1922 utilisée par les forces armées belges après la Seconde Guerre mondiale. L'abréviation MG - Ministère de la Guerre, n'apparaît plus sur le couvercle. Elle se portait accrochée à la ceinture dans une sacoche en cuir.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

DOIGNON

Portrait : Ancienne société française, compas de marine (pour plus de détails cliquer ICI, également intéressant, le CV de Abel Louis DOIGNON).
Voir aussi le brevet amélioré pour compas aéronautique DALOZ.

Doignon a signé cette boussole de marche militaire.
Une notice (ainsi sont désignés officiellement dans l'Armée Française les manuels d'utilisation des équipements) datée du 14/02/1923 la décrit en détail ainsi que son mode d'emploi. Dans cette notice provisoire la boussole est désignée comme étant un Modèle 1922. Or l'instrument qui était désigné ainsi jusqu'après la Seconde Guerre mondiale est entièrement différent (noir NOTA ci-dessous).

Description : La déclinaison magnétique pouvait être adaptée en fonction du lieu d'utilisation et en tenant compte de l'écart angulaire (appelé convergence) entre le Nord Géographique (NG) et surtout le Nord Lambert (NL) des cartes militaires (voir la fig. de dr. extraite du recueil de résumés pour le brevet de la préparation militaire et aussi le tableau ci-dessous). Sur le cadran (appelé cercle divisé) gradué en 400 grades, la direction Nord des cartes est repérée par les lettres NL disposées de part et d'autre du trait correspondant au zéro. La rotation du cadran s'effectue à l'aide du plateau de base à bord cranté. Sur le côté, une glissière en queue d'aronde permettait d'y fixer une règle amovible (possédant sa propre pochette de rangement en tissu dans la sacoche en cuir) de 10 cm, marquée DOIGNON MALAKOFF.
Cet instrument fut employé dans les troupes coloniales. Un marquage sous le rabat de la sacoche en cuir indique :
- tampon de l'unité : 3e Battaillon du 15e R.T.A. (Régiment de Tirailleurs Algériens). L'écusson n'apparaît qu'en partie. Pour plus de renseignements concernant le R.T.A., se reporter à l'article correspondant de Wikipédia.
- au crayon à gauche du tampon : n° 4 / 10e Cie (compagnie).

NOTA : Nous supposons -mais cela reste à confirmer- que la Sté DEMARIA-LAPIERRE (voir plus haut) a remporté à cette époque une compétition face à DOIGNON, car son projet reprenait d'une part le dessin de base des boussoles de gousset MORIN de la Première Guerre mondiale et son boîtier en U permettait d'autre part de faire l'économie de la sacoche et de la réglette qui devenait elle aussi superflue du fait que le côté du Mle 1922 est gradué (60 mm). Par ailleurs, le modèle proposé par DOIGNON péchait par sa trop grande complexité que seuls des travaux de topographie auraient justifiés et il devait être beaucoup trop onéreux. Par contre la boussole Doignon avait l'avantage de pouvoir être utilisée hors d'Europe (possibilité de réglage de la déclinaison).
 





La glissière latérale de la règle inclinée à 45 degrés.

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Réglage de la déclinaison magnétique : reporter sur le cadran à l'aide des deux petites tiges en saillie situées sous le boîtier les angles indiqués sur les cartes.


Notice provisoire Modèle 1922





Fotocopies : voir en Boutique
Fiche technique
- Matériau boîtier : laiton, peinture noire
- Graduation: 400 grades, sens horaire, NL = Nord Lambert
- Diamètre (rose) : 60 mm
- Hauteur : 20 mm
- Poids: 225 g
- Miroir : verre, collé dans le couvercle
NOTA : La notice décrit une version sensiblement différente qui possède en plus un dispositif d'immobilisation de l'aiguille à la fermeture du couvercle et une ligne de mire noire peinte sur le verre avec une portion luminescente.



Projection Lambert (lien vers Wikipedia) - La référence aux coordonnées géographiques est indiquée dans le coin en haut à droite.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

DOLLOND

Portrait : Entreprise (fabricant et revendeur) britannique (pour en savoir plus, cliquer ICI).  Système décrit dès 1915 dans une demande de brevet (n° 1818) et breveté en 1917 (n° 103.019). Fabriqué par F. Barker & Son (voir catalogue 1926 ci-dessous) et commercialisé par divers fabricants d'instruments célèbres dont N. & Z. (voir aussi les boussoles de gousset).





(Cliquer sur les photos pour les agrandir)


Boussole à lentille (lensatic compass)
Modèle précuseur de la boussole étatsunienne M-1938.

Fiche technique
- Diamètre : 50 mm
- Hauteur : 27 mm
- Poids : 180 g
- Disque : ivoire (couleur orangée due à la peinture radioactive encore très active aujourdhui) 
Le nom du fabricant DOLLOND LONDON est visible au travers de la lentille.
Description publiée dans le catalogue (1926) de Fr. B. & S.:

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

DOMATIC

Portrait : Boussoles probablement fabriquées par l'ancienne sté ouest-allemande WILKIE pour un revendeur (peut-être autrichien - aucune autre information disponible).
Ces instruments possèdent une aiguille à ailettes de stabilisation et présentent sur le couverce au dos du miroir le logo rappelant fortement la rose des vents, symbole de l'OTAN, deux signes caractéristiques des produits WILKIE
Voir aussi DUROPLAST et TfA.




(Cliquer pour agrandir)


Fiche technique
- Dimensions :
. Boîtier noir : 65 x 62 x 18mm
. Platine transparente : 11 x 65 x 20 mm
- Aiguille: amortissement par liquide
- Marquage : DOMATIC,
- Manual de l'utilisateur en 4 langues :
 angl., all., fr. &  et hollandais).
- Graduation : 360° et 6400 mill.
- Années fin 60 début 70.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

DUROPLAST

Portrait : Fabricant présumé: ESCHENBACH/WILKIE (aucune autre information disponible pour l'instant).




(Cliquer sur la photo pour l'agrandir)
 
Cette boussole présente des caractéristiques typiques de deux sociétés différentes :
- le levier escamotable des anciens modèles de Stockert,
- l'aiguille magnétique amortie par liquide et équipée de deux ailettes de stabilisation d'une part et les dessins en forme d'étoiles à quatre branches de l'OTAN qu'utilisait WILKIE.
Cet instrument est donc le fruit d'une coopération. Il a peut-être été fait pour une société qui fabriquait le matériau synthétique nouveau à l'époque appelé DUROPLAST, successeur de la bakélite.
Voir aussi DOMATIC.
Fiche technique
- Dimensions : 67 x 56 x 18 mm
- Poids : 85 g
- Aiguille : amortissement liquide
- Marquages : aucun, le nom DUROPLAST n'apparaît que sur le manuel de l'utilisateur trilingue (D, F, E).
- Le cadran était aussi disponible avec chiffres noirs sur fond blanc.
- Graduation : 360° et 6400 mill.
- Mirroir : feuille de métal faisant aussi office de couvercle.
- Années fin 60 début 70.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- E -

ENBEECO

PORTRAIT : Ancienne entreprise britannique. Enbeeco (vers photo d'un encart publicitaire) est l'anagramme créé à partir des mots de la raison sociale Newbold & Bulford Co. Ltd. Voir aussi les boussoles de gousset.



(Cliquer sur les images pour les agrandir)


Seule indication au dos, le nom du fabricant
Fiche technique
- Diam. : 58 mm
- Hauteur : 33 mm
- Poids : 200 g
- Divisions : 360° sens horaire
- Production : années 1960 ?
- Materiau : aluminium
__________________

Photos de droite : version spéciale appelée DICI graduée en 6000 mill. pour l'armée iraquienne sous le régime de Saddam Hussein. 
Noter la lettre arabe gim gravée sur la languette de protection du prisme, emblème de l'armée de Saddam Hussein.

 
Vue du disque : DICI
(Photos Jaypee - coll. part.)

ENERGOPRIBOR

Portrait : L'usine russe московский опытный завод энергоприбор (Fabrique spécialisée d'instruments de Moscou Energopribor) sise rue Maréchal Biriouzov à Moscou a produit les modèles Azimut (A3ИMYT), Glavkulttorg et Tourist 2. Son logo est formé des initiales de son acronyme dans un losange, à savoir la lettre П (P pour Pribor) inscrite dans la lettre Э (E pour Energo). 



(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)
Energopribor produisit dans les années 1960 une boussole dite "pour touristes * " (компас туриста).
* Lire menu Divers / Terminologie

A g. : mode d'emploi d'une boussole "pour touristes" (type 1 ?). Le dessin correspond plutôt aux modèles Azimut et Glavkulttorg.
Le logo sur le fond de la boussole de  type 2
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

ESCHENBACH

Portrait : Entreprise allemande (pour en savoir plus, cliquer ICI). Le catalogue 1986 (8 p., copie disponible sur demande) propose toute une gamme de boussoles de gousset et de marche simples ainsi que quelques boussoles dites spéciales pour la voiture ou le bateau, à porter au poignet (randonnée ou plongée) ou encore de précision. Certaines sont exposées ici dans les chapitres consacrés à WILKIE, DUROPLAST, DOMATIC. Deux instruments sortent cependant du cadre habituel et méritent d'être décrits en détail. Voir aussi les boussoles de gousset, de topographie et à bracelet.  Voir la présentation exhaustive de tous les modèles ESCHENBACH sur le site Die Kompassmacher.




Le circuit électronique interne

(Cliquer pour agrandir) 
Modèle "Electronic" (1987)

Fiche technique
- Miroir à débattement vertical vers le bas
- Une diode électroluminescente (DEL) indique le cap sélecté (en appuyant sur la touche latérale rouge).

- Dimensions : 90 x 55 x 26 mm
- Poids :135 g
- Réglettes latérales : 70 mm et 3 pouces

Brevet du miroir rabattable vers le bas: voir PERMAN
Ancienne version du modèle MERIDIAN PRO* à prisme de l'Armée des Pays-Bas. La version actuelle fournie par K&R est équipée d'une nivelle sphérique.

Photos Frank Liebau

* voir boussoles de topographie, K&R et WILKIE



(Cliquer sur les photos pour les agrandir)


Le trèfle noir et jaune ("Attention danger - radioactif") signale l'utilisation de tritium (³H) pour les dispositifs lumineux.
Modèle MK 9657

Fiche technique

- Dimensions : 95 x 62 x 29 mm
- Poids : 223 g
- Divisions :
• limbe : 6400 mill., sens horaire
• rose 6400 mill. et 360 deg.
- Précision: 5 à 10 mill.

N° de code OTAN : 6605-17-047-7448

Évasion (boussoles d'~ / Escape compasses)

Les boussoles d'évasion constituent une catégorie spécifique où elles sont regroupées (cliquer sur le lien pour y accéder).
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- F -

FALKE / FAUCON

Portrait : Cette boussole a très vraisembleblement été réalisée par LUFFT qui en avait déposé le brevet. Elle reprend de manière simplifiée le principe de la boussole Bézard (barre ouest-est) mais sans possibilité d'effectuer des visées précises.


(Cliquer pour agrandir)

Système dérivé d'un brevet déposé par LUFFT en 1938 en Allemagne (seul le brevet suisse n° 212230 est connu):


La boussole telle que présentée dans le livre du colonel Schmitt Karte und Gelände (éd. 1951) :


Fiche technique
- Matériau : bakélite
- Dimensions : 100 x 60 x 12 mm
- Poids : 75 g (sacoche incl.)
- Sacoche : similicuir

Le Cybermusée possède deux boussoles de cette marque: une à fond orangée en français et une à fond blanc en allemand. Milieu du 20e s.

La boussole telle que proposée dans un catalogue de WICHMANN des années 30 et le mode d'emploi en français de la version export appelée Faucon:
On notera le logo de la Sté LUFFT qui fabriquait aussi la boussole Bézard et a sans doute tenté la commercialisation à l'étranger.

 

Facsimile du mode d'emploi en fr. disponible

FARGEL & ROSSMANITH

Portrait : Fargel & Rossmanith était un fabricant de Vienne (Autriche) auquel BUSCH avait confié la fabrication sous licence (ou l'assemblage ?)  de la boussole de marche de la Wehrmacht. Son code de 3 lettres confidentiel était cah. (Voir aussi Breithaupt et BUSCH).
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

F-L (French Limited)

Portrait :
Aucune information disponible pour l'instant. Veuillez prendre contact avec le Cybermusée si vous pouvez contribuer à cet article.

French Limited a fabriqué cette boussole de type Verner Mark VIII (comparer avec la boussole Ed. Koehn de type Verner Mk VII).
(Un facsimile du mode d'emploi d'origine est disponible - cliquer ICI pour voir une photo de la page de garde)
Pour la chronologie des désignations Mark, se reporter à l'article MARK dans DIVERS.



(Cliquer sur les photos pour les agrandir)


Mark VIII: La fermeture du couvercle provoque le verrouillage automatique de la rose.
Fiche technique
- Diamètre : 54 mm
- Hauteur : 21 mm
- Poids : 150 g
- Matériau de la rose: aluminium
- Date: 1918
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

FPM Holding - Freiberger Präzisionsmechanik

Portrait : société allemande sise à Freiberg, Saxe, ville de vieille tradition minière (pour en savoir plus, cliquer ICI).
Image de dr.: timbre de l'ancienne RDA montrant un cadran typique du modèle F-52.
Cliquer sur les photos pour les agrandir



Ce modèle désigné Handkompass sur le mode d'emploi date des années 1950. Il équipa entre autres la KVP (Kasernierte Volkspolizei), organisation paramilitaire qui avait précédé l'armée de la RDA (NVA).
HANDKOMPASS


Le logo du fabricant représente une entrée de galerie de mine devant trois sommets surplombés de deux étoiles.
La version d'origine avait un boîtier en bakélite et un couvercle en aluminium. Les boussoles de randonnée fabriquées ultérieurement étaient entièrement en bakélite et les graduations (6000 mill.) en sens horaire.

Fiche technique
- Diamètre (couvercle) : 64 mm
- Hauteur : 16 mm
- Réglette : 60 mm
- Graduations : 6000 millièmes, sens anti-horaire
Mode d'emploi (copies disponibles)





(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Fiche technique
- Dimensions : 75 x 48 x 16 mm
- Poids : 56 g
- Graduation: 360° sens anti-horaire, O-W intervertis.
- Clinomètre: 2x 90°
- Aiguille :verrouillage par vis
- Niveau : sphérique
- Réglette : 40 mm
- Matérau : Aluminium
- Couleur : vert militaire (RDA)
- Logo: "FREIBERG"


Le modèle F52
a équipé les commandos de parachutistes de l'ancienne RDA (Allemagne de l'Est, NVA) et de la Tchécoslovaquie communiste (graduation de 360° à dr.).


Caractéristique particulière : Le trait indiquant le cap à suivre sur la pastille noire collée sous le verre reprend le dessin des boussoles de la 2e Guerre mondiale (voir BREITHAUPT plus haut), avec cependant une différence essentielle : les boussoles occidentales (OTAN) ont une bande orientée Ouest-Est alors qu'elle suit l'axe NORD-SUD dans les pays du pacte de Varsovie.
COMPARAISON DES COUVERCLES
F58 (à g.) - F52 (à dr.)


Fiche technique
- Dimensions : 70 x 58 x 23 mm
- Poids : 95 g
- Boîtier : plastique vert militaire
- Couvercle : acier ou mat. plastique, noir, en forme de cœur

Modèle F58

Description extraite du manuel de topogr. milit. de l'Armée d'Allemagne de l'Est (NVA).

:






Fiche technique
- (idem F52)
- Boîtier : bakélite vert olive
- Couvercle : métallique, vert olive, rond


Modèle F65
Série à amortissement liquide


Caractéristiques particulières :
Les traits des graduations sont très fins. Le fond est incolore. Les traits lumineux sur la face externe du fond de capsule sont recouverts de vernis.


Fiche technique
- Dimensions: 70 x 58 x 20 mm
- Poids : 68 g
- Miroir en acier poli

Modèle F70

Fiche technique
Le modèle F70 était un instrument transitoire sur la voie du F73.
- Dim. & poids : idem F65 sauf miroir en verre 

Images de g. : prospectus et mode d'emploi




Modèle F73
Abréviation DDR sur le fond de la capsule




Fiche technique
(Dim. et poids: idem modèle F65)
Caractéristiques particulières :
Les traits des graduations sont épais. Le liquide est jaunâtre. Il porte l'inscription DDR (anc. RDA) ainsi que des repères pour correction de la déclinaison magnétique (W-20-0-20-E).

Fig. extraite du manuel Orientieren im Gelände (éditeur : Militärverlag der DDR - Editions milit. de la RDA)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)


Modèle Universalkompass
système Bézard

Fiche technique
- Dimensions : 70 x 64 x 25 mm
- Poids : 150 g
- Graduation : 6000 mill.
- Réglage déclinaison : au dos du boîtier à l'aide d'une piède de monnaie
- Année de fabrication : env. 1965
- Clinomètre : verrouilllé au repos (touche de dérrouillage sur le couvercle)
- Sacoche cuir et Manuel


Pochette et notice

Différences entre les modèles
Sport 3  
Réglette : 50 mm ; éch. : 1:25.000, 4 km
et Sport 4
Réglette: 120 mm ; éch. : 1:15.000, 800 m
Modèle SPORT 3 et SPORT 4 pour la course d'orientation

Fiche technique
- Dimensions : 125 x 60 mm
- Graduation : 360 degrés
- Loupe de lecture
- Compteur de pas
- Année de fabrication : 1968


Pochette et notice
Modèle SAT pour l'orientation des antennes paraboliques

Fiche technique
- Dimensions : 125 x 60 mm
- Graduation : 360 degrés
- Clinomètre à bille
- Correction de la déclinaison
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

FUESS

Portrait : R. FUESS (Fabrik für wissenschaftliche und technische Präzisions-Messinstrumente) était une entreprise allemande de Berlin/Steglitz, (traduction de la raison sociale : instruments de mesure de précision scientifiques et techniques). FUESS fabriquait la boussole standard (Marschkompass) du fantassin. Son code industriel pendant la Seconde Guerre mondiale était cro.
Voir aussi boussoles de topographie et d'artillerie.


Catalogue de R. FUESS
(Cliquer pour agrandir)


Le nom de la société sur le couvercle d'un Marschkompass.
Le 1er chiffre a été embouti 2 fois:
- 3 et 4 superposés

Fiche technique
- (voir Breithaupt, Busch, Kohl, etc.)

fzg

Portrait : Selon la Liste des code de trois lettres des opticiens fournissant du matériel militaire pendant la 2ème GM, l'abréviation fzg est celle de la sté Feinmechanik de Kassel.
Photo: boussole allemande, voir descr. aux articles consacrés à Breithaupt et Busch.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- G -

GAMMA

Portrait : GAMMA R.T., auj. GAMMA Műszaki R.T. (Reszveny Tarsasag, Gamma Technical Corp.) est une entreprise hongroise de Budapest (fondée en 1920, instruments de mesure) qui signa dans les années 1930 une version hongroise (IRÁNY) du petit modèle de la boussole Bézard (sans miroir).
Voir aussi les grands modèles fabriqués par MOM et généralement signés uniquement "41", le code secret de l'usine.

 

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)


Le bandeau Est-Ouest contient les mots GAMMA-BUDAPEST (comparer avec les boussoles originales Bézard)
Fiche technique
- Dimensions : 50 x 60 mm
- Poids : 70 g
- Matériau boîtier : bakélite, noir
- Divisions: 6400 mill. (sens antihoraire), Nord = 3200
- Points cardinaux : en hongrois

GANSER

Portrait : Otto Ganser, Vienne (Autriche) fabriquait des intruments de topologie militaire (voir cette catégorie). On lui doit cette version de la boussole de type Bézard (voir ce terme) datant sans doute de la 1ère guerre mondiale.

GAUMONT

Portrait :Établissements GAUMONT - Paris (voir compas aéron.).
GAUMONT a aussi fabriqué une version du célèbre Modèle 1922 mais présentant un boîtier en laiton au lieu d'aluminium comme tous les autres connus jusqu'à aujourd'hui. Le nom du fabricant apparaît uniquement à l'intérieur dans le coin gauche entre la charnière et la boussole. Il n'y a aucun autre marquage à l'extérieur tel que n° de série ou autre. Ce modèle n'a, à l'évidence, pas été approvisionné par l'Armée Fr.




Photos F. Liebau
(Cliquer sur les images pour les agrandir)



Fiche technique : voir Modèle 1922
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

GERLACH, G.

Portrait : (cité d'après le site de la Fundacja Kosciuszki - voir LIENS - traduction du polonais) Ancienne entreprise située à Varsovie (Pologne). Pour en savoir plus, cliquer ICI.
Cette entreprise remporta en 1933 l'appel d'offres en vue de fournir à l'armée polonaise un premier lot de 4285 boussoles. Elle proposait un instrument désigné tout d'abord M.K. 32 puis plus tard K.M. 32 d'après les initiales de son concepteur, le colonel Mikołaj Kulwieć mais peut-être aussi pour éviter toute confusion avec la désignation courante en allemand Marsch-Kompass (pour en savoir plus sur M. Kulwieć, cliquer ICI). Elle est connue en Pologne également sous le nom de „boussole Kulwieć“.
À dr. : Exemplaire sans le blason de l'armée polonaise (Photo  M. Dörner)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

GKS

Portrait : Un mode d'emploi de petite taille (apparemment le plus ancien connu) est signé de la société GKS-Geräte K.G. Stuttgart-S, Uhlandstr. 15.
Sur un autre mode d'emploi, l'abréviation GKS peut être interprétée comme pouvant signifier en allemand Geländekompass (boussole de campagne). Au moment de sa fabrication peu après la 2ème Guerre mondiale, elle était surtout connue pour la mention Geheime Kommandosache (correspondant auj. à " très secret ") apposée sur les documents militaires hautement confidentiels. Ceci a peut-être joué un rôle au niveau de la commercialisation.
Cette boussole était aussi réalisée ou commercialisée par l'ancienne entreprise allemande Bellmann & Co. (Belco) située à Ansbach (Franconie) dans le même bâtiment que le vendeur de cette boussole, NEUFA Fabrik für optisch-technische Geräte GmbH (les noms des deux sociétés apparaissent sur le mode d'emploi (voir photos ci-dessous). 
NEUFA avait été autorisée dès 1946 à faire du commerce de matériel d'emballage et d'objets utilitaires en bakélite. Elle cessa ses activités et fut rayée du registre du commerce en 1970.
La sté Bellmann & Co., sise Brauhausstrasse 17 à Ansbach, avait été autorisée dès le 1er mai 1945 à fabriquer des objets en matière synthétique, métal et bois. Dans l'annuaire de 1950/51, Belco a rajouté des produits fabriqués par pression ou extrusion ainsi qu'emboutissage et étirage. Elle cessa ses activités et fut rayée du registre du commerce en 1975.
(Source: archives de la ville d'Ansbach).

 

Photo de dr. : angle de relèvement, 200 millièmes (env. 5°) ouest, correspondant au Nord magnétique de l'époque (années 1950)

La boîte d'origine et une version à aiguilles métalliques :




Le logo en forme de flèche ailée

A dr. : pochette en carton pour le rapporteur carré ci-dessous avec mode d'emploi (4 p.)

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)


Fiche technique
- Dimensions : 84 x 65 x 25 mm
- Poids : 90 g
- Divisions : 6400 millièmes (sens antihoraire) et chiffres de 1 à 12
- La représentation de l'aiguille sur la rose est déjà axée sur le nord magnétique (MN)
- Oculaire à loupe pour lecture directe du relèvement
- Dans le couvercle : clinomètre pendulaire (aiguille longue) et repère de route réglable (aiguille courte, échelle en 6400 millièmes), toutes deux en matière plastique. Il existe aussi un modèle possédant des aiguilles métalliques.


Mode d'emploi signé de la société "GKS-Geräte" de Stuttgart.

(Des photocopies de tous les documents sont disponibles)
Modes d'emploi : ci-dessous à g., la version BELCO en allemand, à dr. une version moderne en anglais accompagnée de photos en couleurs.

 

Rapporteur carré (modèle ZL = avec loupe) portant le logo GKS (en haut à gauche) et marqué D.R.G.M.


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

GLAUSER

Portrait : J. M. GLAUSER & Sons était un fabricant et revendeur britannique (pour en savoir plus, cliquer ICI). Son catalogue (voir  photo de dr.) comprenait une version Mk VI enchâssée dans un boîtier de montre de gousset et une montée sur bracelet, une version du célèbre Mk III et un Mk IX (voir ci-dessous).
La boussole Mk.4 avait été créée dans les années 1950 en réponse à un appel d'offre portant sur un instrument à prisme et amortissement liquide dans lequel d'éventuelles bulles seraient prisonnières dans un double fond dans l'attente d'un remplissage du liquide (voir la Fig. du Brevet - doc. compl. sur demande). En 1952, une commande importante fut passée par J. H. Steward Ltd. pour le compte de la Mount Everest Reconnaissance Expedition, réalisée sous la direction d'Eric Shipton. Ce fut une dernière marque de confiance à l'encontre d'un fabricant qui avait créé personnellement le théodolite léger réalisé par E.R. Watts & Son, London, utilisé lors des premières  expéditions s leur Mont Everest en 1922 et 1924.
Comparer avec le modèle MARK IV de SISTECO.
(Source: J.M. Glauser Jr.)

GLAUSER Mk.4 
Liquid Prismatic Compass

Brevet n° 821719



(Photos Jaypee coll. priv.)


Ci-dessus: Vue de la vis donnant accès au pivot interchangeable.
Ci-dessous: une Mk.4 réalisée pour le compte de J.H. Steward

Fiche technique
- Dimensions : idem Standard Mk III 
- Poids : 312 g
- Divisions: 360° sens horaire.
- Production : années 1950
(documentation compl. sur demande)

Face arr. d'une version Mk IX (voir Barker) :



Nota : la lettre "B" précédant le n° de série indique le véritable fabricant (Barker)

(Photo scientificcollectables.com)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

Glavkulttorg / главкулътторг en russe

Portrait : Cette boussole porte au dos l'inscription "по заказу главкулътторга" c'est-à-dire "Produit pour le compte de Glavkulttorg", qui était le service gouvernemental chargé de la vente de biens culturels à l'époque soviétique. Son fabricant était Energopribor.





Cliquer sur les images pour les agrandir


Fente de visée dans le couvercle et logo près de l'anneau (vue agrandie)
Fiche technique
- Diam. : 75 mm
- Epaisseur : 20 mm
- Divisions : 360°

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

GURLEY

Portrait : Entreprise étatsuniennne (pour en savoir plus cliquer ICI). Ci-dessous : Le gén. Patton en train de mesurer un azimut dans le Desert Training Camp du désert de Mojave (Californie) en 1942.




(Cliquer pour agrandir)


Version française présentant une table de calcul des vitesses : 10 h/600 km. La flèche à droite (1H) indique la vitesse moyenne.
(Cliquer pour agrandir - Photo Laurens)

Boussole à lentille modèle M-1938

Fiche technique

- Dimensions : 72 x 55 x 20 mm
- Poids : 80 g
- Graduation : 360° et 6400 mill.
- Evolution du modèle de base (comparer avec la version réalisée par Superior Magneto)

Sur cet instrument, il était possible de freiner le disque à l'aide d'un bouton-poussoir placé sur le côté gauche.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- H -

HANDLEY

Portrait : J. W. HANDLEY était un fabricant australien domicilié à 649- 657 Victoria St Abbotsford, Melbourne. On connaît plusieurs modèles signés J.W.H. Voir AUSTRALIE.

H. B. & S.

Portrait : HENRY BROWNE & SON Ltd., sté créée en (18..?) et domiciliée à Barking, London (Essex) fabriquait des instruments nautiques et du matériel d'acastillage tels qu'horloges marines, inclinomètres, sextants, etc. pendant plus de 140 ans.
Ils ont aussi produit une boussole de type Mk III signée ou bien de l'abr. H. B. & S. seule ou bien accompagnée des mots "Trade SESTREL Mark" après leur reprise par SESTREL. H.B.&S. est maintenant représenté par SIRS.

HELIOS

Portrait : Boussole de randonnée de fabrication danoise avec montre solaire (Helios signifie soleil en grec). La montre est similaire à celle des boussoles à bracelet fabriquées après la 2ème G.m. probablement par Kadlec ou son successeur en Tchécoslovaquie. Lorsqu'on oriente la ligne zéro (flèche rouge) de la platine vers le soleil, la pointe nord de l'aiguille indique l'heure sur l'échelle de la lunette.
NOTA : Si vous possédez un tel instrument, merci de nous en envoyer une photo.



Cliquer sur les images pour les agrandir

Facsimile du mode d'emploi disponibles
Fiche technique
- Diam. boussole : 50 mm
- Dim. platine : 120 x 60 mm
- Poids : 40 g
- Les deux graduations (360° noir sur la lunette et 400 grades sur la platine) font office de vernier et permettent de mesurer les angles avec une précision de 1/5ème de degré
- Grille : carrés de 10 mm de côté
- Date : 1960s ?
- Maquage : K.D. PAT. = Office royal danois des brevets
- Représentant exclusif (et fabricant ?) : N. Juul-Jensen, 34, Bredgade, Copenhagen, Denmark

HOFMANN

Portrait : La sté. Fritz Hofmann de Nuremberg assemblait des boussoles de marche réglementaires à couvercle en aluminium (voir Breithaupt) pour la Wehrmacht.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

HUGHES & Son

Portrait : Ancienne sté britannique enregistrée sous le nom de Henry Hughes & Sons Ltd. en 1903. L'usine se trouvait alors à Forest Gate (voir  Wikipedia "Kelvin Hughes / The Hughes connection").
Hughes produisit aussi diverses boussoles a main et à bracelet d'après le brevet de Creagh-Osborne (voir ce nom dans ces catégories) ainsi qu'une boussole à main de type Mk. III et des boussoles de gousset.
L'instrument ci-dessous était  appelé "THE BLACKER GUIDE COMPASS". Il a probablement été conçu par le Colonel Stewart Blacker (voir Wikipedia) qui était un explorateur et l'inventeur d'une arme anti-char (PIAT). Il avait fait partie de l'expédition qui survola le Mont Everest en 1933. Ce modèle ressemble fortement à celui fabriqué par SPERRY et signé Creagh-Osborne.


Photos R. Thacker
Cliquer pour agrandir


Vue de dessous
Les deux axes latéraux servaient probablement à fixer la boussole dans une pièce d'artillerie.
Fiche technique
- Diamètre : 59 mm
- Longueur (mire repliée) : 77 mm
- Poids : 205 g
- Gravures à la face inf. : A.F.R.W.  GREN. GDS. (Grenadier Guards)


Photos N. Godridge
Cliquer sur les images pour les agrandir


La lettre B dans le n° de série indique que cet instrument a été construit par F. Barker & Son pour Hughes.
Fiche technique
(Catalogue F. Barker & Son daté de 1907)


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- I -

INDE

HISTOIRE - Apparemment, les Chinois ont court-circuité les Indes lorsqu'ils ont transmis leurs connaissances en matière de magnétisme et de boussoles au monde occidental par le biais des navigateurs arabes. Nous exposons au point de menu 'Divers/Points Cardinaux/Inde' une boussole de poche dont les points cardinaux sont écrits dans les langues ourdu et sanskrit ainsi que le disque d'un compas de marine en sanskrit. L'Inde a fabriqué une boussole de marche baptisée MK3A basée sur le célèbre modèle Mark III de F. Barker et une autre en boîtier simplifié appelée MAG. TRNG (voir ces articles pour plus de détails).
Les inscriptions gravées sur les boussoles indiennes consistaient en une pointe de flèche stylisée (appelée officiellement "broad arrow" ou encore "crowfoot", patte de corneille, par dérision) symbole de la British Army et de la lettre I' (India).
Aujourd'hui, l'Inde est le plus grand producteur de répliques de boussoles anciennes plus ou moins bien imitées et de modèles soit-disant antiques, inventés de toutes pièces, n'ayant au mieux qu'un but décoratif (voir aux chap. BRUNTON et IMITATIONS).

MK.3a

 
MAG. TRNG. (flèche appelée 'broad arrow' et 'I' pour India)


Cliqjuer sur les images pour les agrandir

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

I.O.R. - Intreprinderea Optica Romana

Portrait : Entreprise roumaine spécialiste des instruments optiques (voir logo ci-dessous: IOR entrelacés).
Elle a réalisé une boussole de type Bézard.

Modèle B1-69



 

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Fiche technique
- Date de fabrication : 1995
- Dimensions: 65 x 65 x 17 mm
- Poids : 145 g
- Miroir : métallique, carré aux angles arrondis
- Flèche de direction sur couvercle :
en relief (emboutie) à l'extérieur, non peinte à l'intérieur
Photo de dr.: Le logo d'IOR et le nom du modèle
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

ISRAEL

Portrait : Anciennes boussoles des forces de défense (IDF) israëliennes appelées Tsahal c'est-à-dire les modèles G-150 de Stanley, Mark III de F. Barker et ELOP fabriqué en Israël.






Photos Doug Carter
(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Type inconnu
Fiche technique

- Date de fabrication :
- Dimensions: mm
- Poids : g
Inscriptions en hébreu au niveau de l'articulation du couvercle



Photos Gail Ralph et gurn1701
(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Imitation du T´type Mark III (voir F. Barker & Son)
Fiche technique

- Date de fabrication : ?
Les mots גולדברג תל-אביב renvoient à GOLDBERG TEL-AVIV (lien vers son portrait dans Wikipedia)


Vue agrandie du cadran : Cliquer sur l'image ci-dessus.

Concept repris du modèle AEROLIGHT de BARKER.
 

Photos David Geras
(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Fiche technique
- Dimensions, couvercle fermé: 89 x 39 x 61 mm; ouverte (couvercle à la verticale): 115 x 103 x 61 mm
- Poids : 225 gr
- Illumination: tubes de Tritium, dont 6 rien que pour le repère NORD: L'industrie israëlienne ne possédait pas la technologie du tritium. Seule l'industrie britannique fabriquait les tubes de tritium à la taille voulue mais refusait d'en livrer à Israël parce que ce pays enfreignait les lois en matière de protection de la propriété intellectuelle en copiant les modèles de Stanley (G150) et de Barker (M-73). Israël avait donc dû improviser et en installer plusieurs de petite taille.
Source: USTR, 2005 Special 301 Report, Apr. 29, 2005.
- Fabricant : El-Op (Electro-Optics Industries Ltd.). Pour en savoir plus: consulter Wikipedia (en anglais) "Elbit Systems"
- Date de fabrication : 1976-1980
- Gravure, au dos : TSAHAL (Israel Defense Forces, IDF); sur la languette de recouvrement du prisme : ...

NOTA: Ceci fut la dernière boussole conventionnelle utilisée par l'armée israëlienne (Tsahal) avant de passer aux systèmes à GPS.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

- J -

JEZNACKI

Portrait : Société polonaise ayant pris la suite de G. GERLACH (voir plus haut) pour produire à partir des années 1930
des boussoles désignées K.M.32 d'après les initiales du concepteur, le colonel Mikołaj Kulwieć
(pour en savoir plus sur M. Kulwieć, cliquer ICI)

La société Z. Jeznacki de Varsovie réalisa les numéros de série depuis environ 9000 jusqu'à 20 000 (chiffres incertains).
La qualité de leur fini n'atteint pas celle des GERLACH d'origine.


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de marche)

SUITE