BOUSSOLES DE MARCHE (suite)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

- S -

SCHIECK (fxn)

Portrait : L'abbrév. fxn n'apparaît pas dans la liste des codes de trois lettres des entreprises allemandes fournissant du matériel militaire pendant la 2ème GM mais elle serait celle de Schieck-Instrumente, Wilhelm Wolkersdorf, Elektrische Geräte (source : Militariafundforum)



Boussole allemande en bakélite
Description: voir les articles consacrés aux fabricants Breithaupt and Busch.

SCHLACHT

Portrait : Fernando SCHLACHT (domicilié via Farneli, 10 à Milan, Italie) a déposé en 1938 et 1940 deux brevets sur la base desquels cette boussole de conception similaire aux modèles de WINTERER (voir boussoles topogr. et militaires) a été réalisée.






(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Photos Lisa Chappa
Chiffres 1-0 : Ces symboles sont décrits dans le brevet comme servant à écrire des messages destinés aux avions (segni per le segnalasioni agli aerei), c'est-à-dire en disposant des pierres sur le sol par exemple. Certains symboles sont identiques aux chiffres romains (ex. : 4 = IV, 5 = V)

Marquages : Brevettato (breveté en italien) et les numéros 365749 & 383624

(Copies des brevets disponibles sur demande)


Face inf. : alphabet morse, version spéciale avec voyelles accentuées plus `N et CH. L'extrémité est un sifflet.

Fichte technique
- Dimensions : 106 x 50 mm
- Divisions : 6400 mill., sens antihoraire, points cardinaux en anglais
- Cran de mire : double, basculant d'avant en arrière
- Immobilisation de l'aiguille : actionné par levier à la fermeture
- Bouton-poussoir rouge-noir transversal : blocage du cadran rotatif

SECRETAN

Portrait : ancienne société française (pour en savoir plus, cliquer ICI).
Elle produisit ainsi que plusieurs autres sociétés les boussoles de type Modèle 1922.
Voir aussi les boussoles de topographie et d'artillerie.



Particularité de cette version : le repère du nord magnétique à la peinture au radium. Seule CRC adoptera plus tard elle aussi cette solution.
Fiche technique
- voir Modèle 1922
- Graduation : 400 grades
- N° de série 1644

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

SHORT & MASON

Portrait : Ancienne entreprise britannique (pour en savoir plus, cliquer ICI).
S & M commercialisa avec la sté américaine Taylor (acronyme TYCOS)  des boussoles de type Verner.
Voir aussi boussoles de gousset et topographiques.


(Photo G. Perry)
Boussole de type Verner Mk VII à verrouillage manuel de la rose.
Comparer avec la boussole signée French Ltd de type Verner Mk VIII, dont le couvercle possède en plus un ergot qui verrouille la rose en position haute lors de la fermeture.
(Un facsimile du mode d'emploi d'origine est disponible - cliquer ICI pour voir une photo de la page de garde)
Fiche technique
- Diamètre : 54 mm
- Hauteur : 21 mm
- Poids : 150 g
- Rose : aluminium
- Date: 1915


L'un des modèles les plus connus était THE MAGNAPOLE dont il a semble-t-il existé plusieurs versions, avec verre fixe, rotatif, avec un anneau pour le pouce et même avec prisme (version de marche). Le brevet (n° 22.598) a été déposé en 1914 par Francis Edward Collinson, Manufacturer et Short & Mason Ltd, tous deux membres de Aneroid Works, MacDonald Road, Walthamstow, London N.E. Comparer avec le modèle REFLECTOR.
La désignation MAGNAPOLE a également été utilisée par TAYLOR pour un type de boussole fabriqué en coopération avec SHORT & MASON Ltd.



Concernant la ligne en dents de scie, voir le système du Major LEGH.
THE MAGNAPOLE



Version de base antérieure à l'attribution du brevet (Patent applied for)
Inscriptions au centre dans un cercle : SHORT & MASON Ltd
MAKERS
LONDON.
Fiche technique
- Diamètre : 50 mm
- Hauteur : 20 mm
- Poids : 140 g
- Sacoche : cuir
- Graduations sur rose et dans couvercle (repère de l'angle marche) : 360 degrés
Le nom du modèle gravé sur le couvercle :



Les figures publiées dans le brevet
(cliquer pour agrandir):


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

SILVA

Portrait : Société suédoise (pour en savoir plus, cliquer ICI). Le modèle de droite combine une platine de base en aluminium et la capsule à ouverture semi-rectangulaire du modèle militaire carré en boîtier bakélite type 11-S. Il est divisé en 400 grades, gradués de 5 n 5 et numérotés de 25 en 25.
La Suède (pays neutre) utilisait jusque récemment sur ses boussoles militaires une graduation en 6300 millièmes au lieu du système en 6400 de l'OTAN et 6000 des pays communistes. SILVA reprit SISTECO (voir plus loin) et continue à fabriquer son modèle Mark IV.
SILVA a également produit deux films, l'un sur l'utilisation de la boussole et de la carte, l'autre sur la discipline sportive appelée course d'orientation ainsi qu'un jeu d'apprentissage pour les scouts et guides débutants.
Voir aussi dans le chapitre des boussoles à bracelet et à l'article consacré au Scoutisme.

Le premier modèle Type 1 de 1933

Photo SILVA
Croquis de dr. : brevet fr. n° 782.657
Modèle "Type 2 "  


Boussole graduée en 6000 millièmes sur la face inf.

Photo Stuart Lamb
Modèle "Type 3 - 400" 

 
Boussole graduée en 400 grades
sur la face inf.
Modèle 3



Photos Stuart Lamb
Modèle "Type 5 "  


Modèle "Type 7NL" 

 
Modèle "Type 6 - 400" - SKOLKOMPASS
Fiche technique
Boussole d'écolier (skol) ou pour la course d'orientation
Marquage: A.B. BRÖDERNA KJELLSTRÖM
(trad. : Kjellström Frères, S.A.)
- Date de fabr. : années 1930-40.
- Dimensions
• réglettes : 90 mm et 35 mm
• diamètre boussole : 50 mm
- Platine métallique peinte en noir
- Graduations au dos : 400 grades, sens antihoraire
- Boîte (voir à dr., vue de dessus et de dessous)
- Il a aussi existé une version avec lignes parallèles numérotées et capsule sèche.


  

Boîte du Type 6 Skolkompass
(vue de dos : cliquer sur l'image)
Modèle Type 11-S (1933)
(comparer avec les prédécesseurs réalisés par NIFE et LYTH)



Photo de dr. (gracieusement transmise par K. Lucas) : Version export graduée en 360°

Le seul mode d'emploi connu pour le modèle ci-dessus est une version dactylographiée en français illustrée par des dessins collés (4 p.)
===================================
Mode d'emploi pour les types 5 et 4S:
Fiche technique
- Dim. : 70 x 68 x 20 mm
- Poids : 215 g
- Divisions : 6400 mill., sens antihoraire
- N° de série : 2094
- Points cardinaux en danois ou norvégien (V-O)

Ce modèle est resté en catalogue jusque dans les années 60. Voir ci-dessous :



Logo et abrév. Seic sous l'arbre
(modèle 11-S) :

"Armékompass" Modèle 1939*
désigné après la 2e G.M. Type 15 Ranger



Fiche technique
- Dimensions : 100 x 64 x 20 mm
- Poids : 130 g
- Divisions : 6300 mill., sens horaire plus 400 grades au dos de la plaquette de base
- N° de série : 20089
Face arr. et graduation
(repère Nord sur 6300 mill.) :

  

- Marquage sous capsule : 8/53 (mois et année de fabrication ?)
- Points cardinaux en suédois (N-Ö-S-V)
- Lignes parallèles sur l'axe N-S : 10 unités graduées à 3, 5, 7 et 9, largeur totale = 50 mm et servant à aligner la capsule sur les méridiens de la carte.
* NOTA: Le terme Armékompass (boussole militaire) est la désignation en langue suédoise


Les unités d'artillerie de l'Armée Suédoise chargées d'effectuer les relèvements topographiques utilisent des théodolites gradués en grades (gons) alors que les observateurs d'artillerie avancés et les unités combattantes utilisent le millième suédois (Streck) comprenant 6300 unités.

Source : Håkan Sahlin, ancien Major de l'artillerie
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)
 

Ci-dessus à dr. : le logo (GS) et l'aigle héraldique des Etats-Unis

Modèle Type 5 SILVA Jr. ou Pathfinder des guides américaines Girl Scouts (GS)

Voir aussi scoutisme et (dans Boussoles de gousset/Boussole - Enseignement) un jeu d'apprentissage pour débutants.

Fiche technique
- Dim. : 76 x 50 x 14 mm
- Divisions: 360°, sens horaire
Le livre du fondateur de SILVA, Björn Kjellström Be an Expert with Map and Compass (1955, version française ICI) contenait une boussole d'entraînement*, un rapporteur et une portion d'une carte montrant le camp de scouts au bord du lac George dans le célèbre parc récréatif d'Adirondack (Etat de New-York).
* voir aussi LENSATIC ainsi que carte et boussole.

  

Cliquer sur la photo du livre pour voir la fausse boussole d'exercice et la carte - Photo dr.: publ.
Modèle Type 4-54, version British Army



Fiche technique
- Autoluminescent (tritium)
- Dim. : 124 x 60 x 10 mm
- Divisions : 6400 mill., sens hor.
- Réf. approv. OTAN (NSN) :
W 10/6605-99-529-3731
- Trois rapporteurs carrés* dont un pour les cartes d'état-major britanniques au 1:63360e
(1 pouce = 1 mile).

Romer scale en anglais et Planzeiger en allemand
Version militarisée pour la Légion Étrangère
 (pas de n° de modèle)




Fiche technique
- Repères lumineux
- Dimensions: 124 x 60 x 10mm
- Divisions: 6400 mill. sens hor.
- Deux éch., couvre-lunette en caoutchouc vert armée
- Abrév.: "C.C." sur la flèche noir et rouge = compass course = direction nord de l'aiguille
  Type 25 PROSPECTOR
Modèle identique à la boussole de RECTA, fabriqué sous licence ou personnalisé par RECTA ?
Voir catalogues ci-dessous
 
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)
La 1ère boussole réalisée par SILVA U.S.A. (créée après la 2ème G.M.) était le Type 2 Voyager* présentée dans un catalogue des années 1950. Elle était marquée 'Reg. Pat. Off.' c-à-d. Registered U.S. Patent Office. (bureau des brevets). En 1975, le U.S. Patent Office fut rebaptisé U.S. Patent and Trademark Office.

* La même boussole est appelée Typ 7 dans sa version suédoise.



Catalogue 1958 de SILVA Inc. Laporte, IND (USA)
Modèle Type 8 Forester (selon le catalogue de 1958). Gravure au dos :
MADE IN SWEDEN ASSEMBLED IN USA BY SILVA INC. LAPORTE IND. et nos de brevets dans 5 pays (lien vers photo du verso). Le brevet initial avait été déposé par Nils Henry SANDBERG en 1953. Il concerne la méthode de fixation de la capsule sur la planchette.
Les échelles (1:24.000 et 1:62500) correspondent à 2000 pieds/pouce et 0,986 mile/pouce.

À droite : la gamme des boussoles de Silva USA dans le livre MAP & COMPASS (1955). Dans ce livre, le modèle Type 15 s'appelait encore Ranger et le modèle appelé Explorer était quasi identique au Type 2.
Modèle Type 21 PIONEER
SILVA créa, dès les années 1950, un modèle dont nous ne voyons pas l'avantage qu'il pouvait apporter par rapport aux modèles précédents : la platine en aluminium n'est pas transparente, la réglette est très courte etc.
Nous en possédons une publicité et son manuel (voir à dr.).


Compass Game : jeu officiel des scouts étatsuniens destiné à l'entraînement au manienent de la boussole (version moderne - voir ICI la version originale d'un fabricant inconnu).
Cliquer ICI pour voir les règles du jeu.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

SINCLAIR

Portrait : James A. SINCLAIR (& Co. Ltd) (photo Graces Guide) était un fabricant anglais d'appareils photographiques (modèle Tropical Una) et un photographe célèbre pour ses photos et son manuel. Il était revendeur d'instruments scientifiques en tout genre, signés SINCLAIR HAYMARKET LONDON. Il est mort en 1940.

L'instrument ci-dessous a probablement été en fait fabriqué par F. Barker & Son spécialement pour Sinclair car il n'apparaît dans aucun catalogue de Barker. Il s'agissait d'un modèle intermédiaire entre les dernières versions de Verner et le célèbre modèle Mark III. Il se distinguait par la deuxième vitre rotative présentant une ligne lumineuse et la rose des vents à bordure transparente, caractéristiques décrites dans le brevet de Barker daté de 1910 n° 29677 (v. aussi Steward plus loin). Sa grande taille et son poids furent sans doute la raison de son échec commercial.
Voir aussi Boussoles de gousset.




(Cliquer sur les photos pour les agrandir)


Photos N. Godridge
Fiche technique
- Dimensions (diam.) : 75 mm
- Poids : 450 g
- Rose : avec bordure transparent (brevet Barker)
- Divisions: 360°
- Marquages au dos: voir photo de g.

Comparer avec les autres boussoles de BARKER.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

SINGER

Inventeur d'un célèbre type de rose des vents (lire son portrait ICI).

SIRS Navigation Ltd

Portrait : Sté britannique (voir www.sirs.co.uk).
La boussole de type G150 (voir Stanley ci-dessous) réalisée par SIRS porte un autocollant identificateur comme celui présenté sur la photo de droite.

SISTECO

Portrait : Sisteco Ltd était une société finlandaise créée par un ancien directeur de SUUNTO. Il fut racheté par SILVA en 1990. 
On connaît de SISTECO des compas de relèvement pour la marine et cette boussole prismatique militaire de type M-71 (voir Barker et Glauser) référencée Mark IV que SILVA continue à fabriquer actuellement.




Design similaire au M-71


(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)
Fiche technique
- Dimensions (diam. x hauteur) : 60 x 34 mm
- Poids : 200 g
- Carte : nacre
- Divisions : 60oo mill. (la Finlande utilisait le système soviétique).
- Illumination : tritium (sous le prisme et dans la direction de la visée)
- Boîtier : mat. synthétique polycarbonate
- Signature sous le prisme (photo de dr.)
- Sacoche : imitation cuir, vert-gris militaire

(Cliquer sur le lien pour voir la photo)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

ŠP (SMĚR)

Portrait : (abréviation non encore élucidée) Anc. entreprise tchécoslovaque (rachetée par MEOPTA ?) qui produisit dans les années 1930-1940 une boussole de type Bézard. Le même modèle existe aussi signé MEOPTA. La seule différence semble résider au niveau du couvercle qui présente une flèche emboutie sur le modèle MEOPTA et un décalque ou une gravure dans le métal sur les modèles signés SP. Le modèle militaire présentait le mot SMĚR (direction) sur les faces interne et externe du couvercle en plus de la flèche habituelle. 
Caractéristiques communes :
- Présentation identique aux produits de Bézard
- Points cardinaux : langue tchèque (voir menu : Divers)
- Le miroir possède un ressort à lame qui permet de l'immobiliser à 45° d'inclinaison, absolument unique en son genre.
- Butée pour positionnement du couvercle en position ouverte : vis à tête cylindrique.
(Photo de dr.) Face inf. du boîtier décorée du logo du fabricant composé des lettres Šp entremêlées

Version militaire (6400 mill.)



Cliquer sur les images pour les agrandir
Fiche technique
- Divisions : 6400 mil., sens horaire
- Poids : 110 g

Sur la version militaire, le mot SMĚR (Direction) est gravé sur les deux faces du couvercle. De plus, sur la face externe, le n° de série (?) 286 et l'unité 10 / 32 de part et d'autre de l'écusson carré contenant un lion dit "rampant" (- voir dans Wikipédia : lion (héraldique) qui était le symbole des forces armées tchécoslovaques.

Voir aussi Bézard / Imitations / SMĚR et (au chapitre Boussoles de gousset) 'VTD'.
Version civile (360°)




Les deux versions de la réglette:
(En haut) Version milit. : laiton, graduée en mm sur un centimètre seulement. Chiffres finement gravés.
(En bas) Version civile : aluminium, 50 mm
Fiche technique
- Graduation : 360°, sens horaire
- Points cardinaux : langue tchèque (voir menu : Divers)
- Flèche de direction : décal, moins lumineuse sur la face externe que dedans - pour moins risquer de se faire détecter ?
- Poids : 75 g


SPERRY

Portrait : Elmer Ambrose SPERRY (12 octobre 1860 – 16 juin 1930) était un inventeur et entrepreneur étatsunien. Il fabriqua entre autres les boussoles à main brevetées par Creagh-Osborne et des gyrocompas.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

STANLEY


Portrait : W. F. Stanley & Co. Ltd. était une société britannique (1902-1998 - pour en savoir plus, cliquer ICI).
À dr. : catalogue probablement antérieur à la 2e GM (copie complète disponible)  

Un modèle produit au cours de la 2e GM était désigné P.2270 mais il n'apparaît pas dans le catalogue de dr. où tous les instruments ont une référence comprise dans un bloc de chiffres de 1400.
Nota : Nous ne connaissons l'existence de cette boussole que par le biais d'une commande datée de 1941 (lien vers photo) et n'en n'avons jamais vu de photo. Merci d'avance de bien vouloir nous aider.

La production de la boussole militaire G150, conçue dans les années 1970 et reprise en 1999 par SIRS NAVIGATION Ltd (voir ci-dessus) avait été interrompue pendant une quinzaine d'années environ.
Le modèle G150 est très célèbre. Il a été utilisé par les troupes britanniques lors du conflit des îles Malouines (Falkland, 1982) et la première Guerre du Golf (Desert Storm / Tempête du désert, 1990-1991).
Voir aussi la catégorie Boussoles topographiques et d'artillerie.

Modèle G150 - Présérie



Photos G. Ralph
(
Cliquer pour agrandir)



Points cardinaux sur pourtour boîtier idem F. Barker & Son modèle Mk III
(voi T.G. Co. Ltd London)
Fiche technique
- Dimensions : 88 x 58 x 35 mm
- Poids : < 250 g
- Divisions : 6400 millièmes
- Rose : nacre
(plus de détails ICI)
- Mentions au dos : fabricant,
- Illumination : tritium


Modèle G150 de série

(Cliquer pour agrandir)


Fiche technique
- Dimensions : 88 x 58 x 35 mm
- Poids : < 250 g
- Divisions : 6400 millièmes, 
- Rose : nacre, illumination : tritium
(plus de détails ICI)
- Mentions au dos : n° de série, fabricant, réf. nomenclature OTAN

Cet instrument a peut-être été aussi vendu sous le nom DOMINION.

Comparer avec les modèles de F. BARKER & Son.
 
Photo www.trademarkondon.com
(Cliquer sur la photo pour l'agrandir)
Modèle L1A1

Cette boussole n'a été fabriquée que pendant un mois dans les années 1980. La production fut abandonnée au profit du modèle G150 à cause de problèmes d'étanchéité liés à un contentieux avec Barker (lire l'histoire complète ICI).
Elle est de taille comparable au modèle G150 mais un peu plus légère. 
Fiche technique
- Dimensions:
. Longueur (boîtier seul) : 88 mm
. Largeur : 62 mm
. Hauteur : 38 mm
- Poids : env. 200 g
- Matériau : boîtier laiton, anneau aluminium, disque en nacre, support de pivot en matière synthétique.
- Divisions : 6400 mill.
- NSN :  6605-99-531-2510

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

STEIN, Carl von

Portrait : Ancienne entreprise allemande sise Böcklinstr. 2 (auj. Lommelstr.) dans un quartier sud de Munich (Solln). Sa raison sociale telle qu'indiquée sur le mode d'emploi était Moment-Apparate. La société avait été enregistrée en 1937/38? par l'épouse de Carl, Erika von Stein-Liebenstein zu Barchfeld. L'annuaire téléphonique de l'année 1942 indique " Stein, Carl von, (HR), Messgeräte u. elektr.techn. Apparate " (c-a-d. instruments de mesure et appareils électrotechniques). L'abréviation HR = Handelsregister, indique que la société était inscrite au registre du commerce. Lors de la première attaque aérienne sur Munich le 19 septembre 1942, une bombe tomba directement sur la maison d'en-face (n° 1) qui appartenaît à la famille de l'industriel Rodenstock (matériel Optique). La sté. STEIN n'apparaît plus dans les annuaires des années suivantes ce qui laisse supposer que la maison et la famille von Stein furent également gravement touchées.
Le seul modèle connu réalisé par cette entreprise est cet instrument inhabituel composé d'une petite boussole de gousset en aluminium fixée à un gros boîtier en Bakélite par deux ergots.

Type 39




Fiche technique
- Diamètre boussole centrale : 35 mm
- Dimensions boîtier : 80 x 80 x 21 mm
- Poids : 95 g
- Réglette : 70 mm
- Graduations: 6400 millièmes sens anti-horaire dans la boussole et sur le limbe

- Mode d'emploi (photocopies sur demande)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

STEWARD

Portrait : J. H. Steward était un fabricant anglais d'instruments optiques et de boussoles (pour en savoir plus, cliquer ICI). Les instruments fabriqués par Steward ont été décrits dans plusieurs livres de l'armée de terre britannique (voir ci-dessous) et notamment Military Topography (1891) du capitaine VERNER.
Voir aussi dans les catégories compas de marine, de gousset et topographiques.
Photos :
- 1ère rangée : Modèle Verner Mk III prédécesseur des modèles à prisme Mk IV (voir Newton). J.H. Steward a pu faire apparaître le nom de son entreprise sur toutes les boussoles représentées dans le manuel officiel de la cavalerie britanique (voir tableau).
- 2ème rangée : Modèle Verner Mk VII à prisme en version améliorée pour mission de nuit (1ère G.M.). Le cadran de la rose des vents représente le dessin que Barker a vainement tenté par deux fois de faire enregister sous la dénomination Royal Geographical Society. Ceci fut refusé et Barker utilisa l'abréviation R.G.S. pour le dessin n° 416645 sans autre explication dans ses catalogues* (autres ex. sous BARKER).
La bordure transparente est en mica (idem MORDAN). Les valeurs pouvaient être lues de nuit grâce à un point de peinture au radium placé dans une coupelle sur le fond du boîtier en face de la lentille du prisme (brevet Barker n° 29677 du 21 déc. 1910). Le couvercle de protection est à double fenêtre: en plus de la vitre habituelle présentant la ligne de visée verticale, une deuxième vitre qui peut tourner de 90° possède un trait de peinture au radium disposé diamétralement et servant à afficher un axe de marche.
* Source: www.trademarklondon.com (documentation complète sur toutes les boussoles Barker disponible en ligne sur ce site)
- 3ème rangée : modèle Standard Mark III (2e Guerre mondiale), modèle Service Pattern et modèle SINGER.

Officer's pattern
Night marching compass (voir nota à dr.)


Cette boussole et plusieurs autres sont représentées dans le manuel Military Sketching Map Reading and Reconnaissance (cliquer sur le livre rouge pour voir une vue groupée des boussoles)
Verner Compass Mk III



Photos Bob Thacker
(Cliquer pour agrandir)

Fiche technique
- Dimensions : Ø 51 mm x 22 mm
- Date de fabrication : 1897
Nota: la version lumineuse simple était désignée modèle pour NCO (sous officiers)
 

Service Prismatic Compass Mk VI


(Cliquer pour agrandir)


Fiche technique
- Dimensions
. diamètre : 53 mm
. hauteur : 23 mm
- Poids : 150 g
- N° de série : 11
- Rose : aluminum et mica
- Marquages au dos : A.H.S. (?)
- Etui en cuir avec passant pour ceinturon


Modèle Cbynite à rose de type SINGER et marques au radium


(Photo N. Godridge)
Voir aussi le modèle Ceebynite de Taylor

Fiches techniques
- Mk III voir T.G. Co. Ltd
- Service pattern : voir YEATES
- Singer

Modèle Service Pattern
Cliquer sur l'image pour voir une vue
agrandie de la rose

Photo N. Godridge


Modèle Mark III
liquide à prisme
avec sa sacoche

Donation Arbert ZUUR

 (www.heaterso.com)
À g. :  Le modèle appelé liquid luminous Brigade Compass dans le livre The Map & Compass A practical modern guide to map reading and the day and night use of modern compasses du Capitaine J. Noel (env. 1940)




Photos D. Robinson
  Boussole à prisme
reprenant en partie le boîtier du modèle à lentille breveté par F. Barker & S.

Fiche technique

Dimensions (voir Dollond)
Disque (voir Singer's pattern)
Marquage : H.O. (Home Office) trident symbole de la British Army) 27 = 1927 ?

 

STOCKER & YALE (SandY)

Portrait : Entreprise étatsunienne qui a fabriqué parmi de nombreux autres le modèle de boussole à lentille M-1950.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

"S" - C. STOCKERT & Sohn

Portrait : société allemande (pour en savoir plus, cliquer ICI et visitez son site).
Le logo de STOCKERT a représenté peu avant la 1ère G.m. une canne (Stock en allemand) et deux lettres S (image de dr.). Plus tard le logo était constitué de l'initiale du patronyme (S) inscrite dans un hexagone allongé.

Aspect : la rose était alors communément blanche avec des divisions et des points cardinaux en noir (voir le JUNGENDIENST-KOMPASS de Busch). La présentation changea (après la Seconde Guerre mondiale ?) pour devenir noire avec des marquages en blanc ou lumineux.
Dans les années 1960, il y eut une coopération étroite avec les autres fabricants de boussoles de la région (Fürth et Nuremberg) et les catalogues de C. Stockert, PASTO et Wilkie étaient conçus selon le même principe (classeurs de même format) et contenaient de nombreux modèles commercialisés en commun.


Description des divers modèles : Pfadfinder, Jugend, Marsch-/Tourist et Kommit.
Le TOURISTEN-KOMPASS diffère du MARSCH-KOMPASS en cela, que le couvercle est de forme identique au boîtier, c'est-à-dire avec une réglette et un plan incliné (longueur totale de la réglette : 10 cm). Le côté droit du boîtier des deux modèles possède également une réglette en relief mais à peine visible de 60 mm. Plusieurs versions ont existé: lunette en laiton ou bakélite, aiguille noire ou rouge, platine supérieure du boîtier en aluminium ou émaillée, limbe noir ou blanc etc.



La 1ère version du modèle Pfadfinder (éclaireur, scout) présentait une fente de visée. La version décrite dans tous les catalogues et modes d'emplois ultérieurs présentait un miroir et la mention DRGM encore absente au niveau du logo (v. à dr.).

Photos F. Liebau

Le modèle Pfadfinder diffère du modèle Jungendienst de BUSCH en particulier par son anneau de pouce qui débloquait automatiquement le couvercle lorsqu'on le faisait pivoter vers soi (Brevet 476998 de 1954).



Cliquer sur la photo ci-dessus pour voir la description de ce modèle et des trois suivants dans le catalogue de 1938.

Fiche technique
- Boîtier : Bakélite
- Couvercle : laiton
- Anneau : nickel
- Dimensions : 60 x 55 x 18 mm
- Poids : 72 g
Deux versions du modèle Marschkompass sont connues: 1ère version à limbe blanc et réglette de 50 mm et version post 2e G.M. à limbe noir et réglette de 100 mm.

Le Marschkompass était la boussole officielle des organisations de jeunesses (Hitlériennes)
Cliquer ICI pour voir une photo de jeunes "scouts militaires" ("Pimpf") en train de prendre un relèvement.

Ci-dessous: Le modèle Touristen-Kompass*. Modèle avec limbe noir et plaque protectrice en zink martelé.


*TOURIST - voir la définition dans DIVERS/Terminologie

Vue du Marschkompass lors de la visée



Vue de la version d'origine* dans le prospectus



* voir ci-dessous


Un levier escamotable permettait de tenir la boussole dans la main.

Brevet (1938) - Cliquer sur l'image pour voir le fichier pdf




Fiche technique
- Dimensions: 60 x 55 x 20 mm
- Boîtier : Bakélite
- Plaque de protection : aluminium ou zinc martelé
- Poids: 60 g (Marsch-Kompass)
ou 78 g (Touristen-Kompass)
La version d'origine du Marschkompass avait une aiguille peinte en rouge et une couronne métallique en laiton (remplacée plus tard par du plastique. De plus le miroir n'avait pas encore de fente de visée et le boîtier pas de levier rabattable.
 


Vue détaillée du limbe et de l'aiguille



(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Le repère nord magnétique consistait en une tige séparée fixée latéralement sur la 1ère version, mais en une pointe faisant partie intégrante du limbe sur la seconde.

   
Couvercle du "Marsch-Kompass"


Couvercle du "Touristen-Kompass"


 
Mode d'emploi des modèles Pfadfinder, Marsch- et Touristen-Kompass


Modèle "Marsch-Kompass Jugend"
(boussole à main pour la jeunesse)
Première définition (échelle à fond blanc, divisions sens antihoraire)

Il existait quatre modèles (prix ci-dessus): avec et sans miroir, ainsi qu'avec ou sans marques à la peinture au radium (ci-dessous à dr.).

 

Définition tardive : limbe noir, divisions en blanc, en sens horaire. Modèle simple sans miroir. L'aiguille se bloque à l'aide d'une petite manette située sur le dessus de la plaque de protection alors que sur la version à miroir, c'est la fermeture de celui-ci qui actionne le levier.



Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)


La boîte de la boussole Marsch-Kompass- Jugend (jeunesse).
La version précédente (cliquer sur l'image pour la voir) disait que la marche (au sens militaire) était plus agréable avec une boussole. Ce mot fut ensuite remplacé après la 2ème guerre mondiale par Wandern (la randonnée). La photo montre un Pimpf (organisation préparant aux Jeunesses Hitlériennes).

Fiche technique
- Dimensions : 50 x 50 x 13 mm
- Boîtier : Bakélite
- Plaque de protection : aluminium
- Poids : 24 g
Modèle KOMMIT, première version

 

La forme du couvercle est identique à celle d'une boussole PASTO.



Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)
Fiche technique
Boussole sèche, levier de tenue

- Dimensions : 80 x 58 x 18 mm
- Boîtier : Bakélite
- Couvercle : Métal peint en noir mat sur la face externe et autour du miroir
- Poids: 65 g
- Règles : 50 mm et 2 pouces
- Graduations : 360 degrés en noir, sens horaire, points cardinaux en rouge, 6400 millièmes en rouge, sens antihoraire

Les modèles PFADFINDER (ci-dessus ) et KOMMIT (à droite) en version moderne à amortissement par liquide.


Cette boussole ne porte pas de nom de fabricant. Le marquage Kommit indique son origine. Amortissement liquide de l'aiguille : voir le modèle présenté deux rangées plus loin.
Fiche technique
Version à amortissement liquide des modèles pour scouts. Déverrouillage automatique du couvercle à l'aide de l'anneau, levier de tenue escamotable 
- Dimensions : 80 x 58 x 18 mm
- Boîtier : Bakélite
- Miroir : Métal poli sur les deux faces
- Poids : 65 g
- Règles : 50 mm et 2 pouces
- Graduations : 6400 millièmes en sens horaire
Probablement fin années 1960/début 70.

 
Version moderne du modèle Marschkompass en matière plastique grise qui existait aussi avec capsule à bain d'huile.
Les abréviations D.R.P. et D.B.G.M. (voir DIVERS / Abrév.) portées au dos permettent de dater cet instrument vers la fin des années 50 ou le début des années 60. La version à capsule liquide ne porte pas le logo "S".



Fiche technique
- Dimensions : 70 x 60 x 22 mm
- Boîtier : matière synthétique
- Miroir : métallique, dos émaillé
- Poids : 77 g
- Réglettes : 50 mm et 2 pouces
- Graduations : 6400 mill., sens horaire

Il a aussi existé une version plus grande (largeur: 65 mm; réglette, boîtier ouvert : 130 mm). La 1ère version (voir lettre au Heereswaffenamt, 1940) présentait une aiguille sèche dans un boîtier en Elektron peint en noir (graduation: 6400 mill., sens antihor.). Les surfaces externes formaient un gauffrage en losanges et les seuls marquages étaient le logo (S dans un cartouche hexagonal allongé placé au-dessus de l'axe de l'anneau) et l'abr. DRP sur le bord opposé.
La version plus récente (années 1960 ?) présentait une aiguille rouge amortie par liquide dans une capsule probablement fournie par WILKIE, (graduation: 6400 mill., sens hor.) intégrée dans un boîtier en aluminium recouvert d'un vernis martelé gris. 



Le boîtier contenant la capsule se compose de deux moitiés coulissant l'une dans l'autre (photo démontée : cliquer ICI).


Comparaison des tailles respectives
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)
 турист-2 ( TOURIST-2 )
Une version civile (360°) russe a également été fabriquée et commercialisée en URSS, sans doute sous licence dans les années 1950-60 ?, sous le nom TOURIST-2 par la société московский опытный завод энергоприбор (Usine d'instruments de Moscou Energopribor, EP). Le prix (3 roubles) était indiqué en relief dans la masse du boîtier en bakélite. Il existe aussi une version moderne réalisée à l'occasion des Jeux Olympiques de Moscou en 1980 et ornée du logo des J.O. Cette boussole se présentait dans un boîtier en plastique (cliquer sur le lien pour voir la photo) représentant uen rose des vents et le nom de la ville de Moscou en russe (MOCKBA).

 
Tourist-2 (en italique T = m)


Mode d'emploi d'origine
 

La face arr. avec le logo d'ENERGOPRIBOR (détail à dr.)
et le prix 3 roubles (à g., en bas)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

SUPERIOR MAGNETO Corp.

Portrait : ancienne entreprise étatsunienne située à Long Island City (L.I.), état de New York (pour en savoir plus cliquer ICI - en préparation).
Boussole à lentille modèle M-1938 (voir aussi Boussoles à bracelet).



(Cliquer pour voir les détails)

Fiche technique
- Dimensions : 72 x 55 x 20 mm
- Poids : 80 g
- Graduation : 360°
- Comparer avec le modèle plus sophistiqué réalisé par GURLEY

SÜSS NÁNDOR

Voir MOM
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

- T -

TELEOPTIK

Portrait : ancienne société yougoslave (pour en savoir plus, cliquer ICI).
 L'Armée Populaire de Yougoslavie (officiellemen t créée en mars 1945) a tout d'abord utilisé des boussoles récupérées sur les prisonniers allemands à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Teleoptik développa tout d'abord le modèle M.49 (désigné d'après l'année de sa création ou de sa mise en service) puis peu après le modèle plus perfectionné M-53 ainsi qu'un modèle intermédiaire sans miroir appelé PO-52.
Les manuels peuvent être commandés sous forme de copies (en langue serbocroate) :
- M.49 : version militaire
- M-53 : versions militaire et civile.

Modèle M.49


Mesure des distances à l'aide des échelles en millièmes de chaque côté de la fente de visée (Mesni ugao). Pour utiliser léchelle de droite, il faut respecter une distance de 50 cm entre l'œil et la boussole contre 25 cm seulement pour l'échelle de gauche.




À dr. : description publiée dans le manuel 1969 de l'armée yougoslave

Vue trois plans et éléments constitutifs tels que publiés dans le manuel de maintenance 1972.
Fiche technique
- Diamètre : 60 mm
- Hauteur : 20 mm
- Poids : 100 g
- Divisions : 6400 mill.

Cadran (voir Divers/Points cardinaux, Serbocroate)


Modèle PO-52


Formules de calcul gravées au dos
Fiche technique
- Diamètre: 60 mm
- Depth: 20 mm
- Divisions: 6400 mill.
- Cadran : idem ci-dessus avec en plus une flèche lumineuse sur le verre
- Pas de miroir
Modèle M-53




Vue trois plans et éléments constitutifs tels que publiés dans le manuel de maintenance 1972.



Croquis extrait du manuel de l'armée yougoslave

Cette ancienne boussole de l’armée yougoslave rappelant le type Bézard présente plusieurs particularités très intéressantes : les fentes de visée du couvercle ont chacune une échelle graduée (S+ de 0 à 150 d’un côté et S- de 0 à 150) de l’autre. cette dernière échelle étant seulement lisible lorsque la boussole est tenue 'la tête en bas'. Ces graduations servent à mesurer des distances en site (verticalement). Tenue à 25 cm à hauteur de l’œil (la cordelette est munie d’un nœud à cet effet), il faut diviser la longueur (connue ou estimée) de l’objet visé à travers les fentes, par le nombre d’unités dans lequel cet objet s’inscrit sur l'échelle pour avoir la distance qui le sépare de l’observateur selon la règle des millièmes d’artillerie (1 unité = 1 m vu à 1 km de distance). Ici, le chiffre 150 semble représenter 1500 millièmes.
Fiche technique
- Dimensions: 70 x 63 x 16 mm
- Poids : 130 g
- Marquages : M53 / S71
- Graduations:
La lunette est graduée en millièmes de l’OTAN (6400). Le boîtier possède deux règles de 70 mm (sans chiffres) de chaque côté du couvercle et une règle de 60 mm sur sa face inférieure où un deuxième cadran permet de lire les angles en degrés.



(Cliquer sur la photo pour voir le manuel militaire)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

T.G. Co. Ltd. London

Portrait : Les lettres T.G. Co. sont les initiales de " The Gramophone Company ". Cette société fusionna en 1931 avec sa filiale His Master's Voice (2/3) et la société Columbia Graphophone Co. (1/3) en 1931 pour former EMI (Electric & Musical Industries). La raison sociale “The Gramophone Co.” a été utilisée pour un certain nombre de produits mais abrégé en T.G. Co. Ltd. pendant la guerre.
La sté F. Barker & Son a apparemment fabriqué ces boussoles car tous les numéros de série commencent par un "B".
La raison sociale T.G. Co. Ltd. disparut immediatement après la guerre, le sigle ayant probablement été uniquement utilisé pour masquer l'identité du véritable fabricant.
Pour la chronologie des désignations Mark, se reporter à l'article Mark 1, 2 etc. 

Modèle Mark III (1940)
Boussole à lecture par prisme



Fiche technique
- Dimensions : 97 x 58 x 30 mm
- Poids : 285 g
- Rose: nacre
- Graduation : 360 degrés, sens horaire


Photo de dr. : Description tirée du manuel de l'Armée britannique (1955)
ATTENTION ! MÉFIEZ-VOUS DES NOMBREUSES IMITATIONS GROSSIÈRES ET SANS VALEUR



Copie de la boussole Mk III réalisée de nos jours dans un pays asiatique (probablement en Inde - voir détails au chapitre IMITATIONS).
Modèle MARK 1 (1944)
ATTENTION : NE PAS CONFONDRE AVEC LE MODELE A PRISME MARK 1 (Mle 72) UTILISÉ PAR L'A.F. DANS LES ANNEES 1970-80 (voir F. Barker & Son)


Il y eut deux modèles : l'ancien, signé "The Gramophone Company" (no. B6844). Les modèles ultérieurs portant des numéros plus élevés ne présentent que l'abréviation. 

     

(Photo de g. : Dennis Sweet qui a contribué de manière décisive à la solution de ce problème d'abréviation)
COMPASS, MAGNETIC, MARCHING
Fiche technique

- Dimensions: 70 x 65 x 25 mm
- Poids: 150 g
- Divisions: 360 degrés, sens horaire
- N° de série : B17689
- Un mode d'emploi succinct était imprimé sur un carré de papier de la taille du miroir (copie sur demande).

Vue détaillée de la rose :

 
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

TRIUMPH

Portrait : Instrument réalisé par Meiser & Mertig sans doute pour le compte du constructeur de cycles TRIUMPH à l'occasion d'un événement particulier. Date de réalisation : 1924 (inscrite au dos, au-dessus de la liste des villes)
Concept de cadran comparable au système Bézard : bandeau est-ouest, extrémité sud de l'aiguille en forme de disque lumineux. Seules la croix de l'extrémité nord et le système de graduation sont totalement inédits : nombre tous les 15 degrés, sauf pour 0 et 45 remplacés par le point (ou demi-point) cardinal avec le zéro en face de chaque point cardinal. Le terme Marsch-Richtung inscrit sur la réglette au milieu d'une flèche est également un clin d'œil à Bézard. La lunette est reliée au boîtier au moyen d'une tige de fil-de-fer noyée dans les rainures correspondantes. Elle s'enfile dans un orifice situé à droite de l'articulation de la réglette (voir la photo de la boussole démontée) et se verrouille automatiquement en fin de course par l'enclenchement de son extrémité en oméga dans une rainure (à gauche de l'articulation). Ce système n'existe à notre connaissance que sur la boussole OPTOS. Le fond de la capsule est recouvert d'une feuille d'aluminium gauffrée à haut facteur réfléchissant. Les repères lumineux sur l'aiguille (croix et disque) et sous le verre (disque côté SUD !) sont en papier Balmain (voir Divers / Terminologie). Verrouillage : l'aiguille aimantée est relevée sous l'action d'un levier actionné lorsque l'on replie la réglette porte-compas (photo du dispositif ICI).


 
Photos Mark Robinson
(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Le compas à pointes sèches se range dans la réglette creuse

Face arr., réglette repliée.

Vue détaillée de la liste des villes et de leur déclinaison ICI
Fiche technique
- Dim. h.t. : 74 x 13 x 5 mm, diam. boussole : 56 mm,
- Poids : 120 g
- Réglette creuse articulée (graduée sur 50 mm) avec échelles de 1:50.000e à 1:400.000e au dos (col. de g.) et échelon représentatif d'une distance en km (col. de dr.) ainsi que 1:25.000 et 1:40:000 sur chacun des côtés. Lg: 74 mm (compas rangé) / 70 mm sans compas.
- Compas à pointes sèches : 47 x 10 x 2 mm

  
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

- U -

- V -

VEB Plastverarbeitung

Portrait : La société VEB* Plastverarbeitung (matières plastiques) était une entreprise nationalisée d'Allemagne de l'Est (RDA) située à Tannenberg (Saxe).
Cette " boussole pour écoliers" (Schülerkompass) est encastrée de manière amovible sur une platine. Elle se déboîte aisément et se porte comme une boussole de gousset. Son prix est uniquement exprimé en "Mark" (2,85 M). Cette entreprise était peut-être le successeur de PLATIN (boussole identique dont le prix est en Deutsche Mark, DM) suite à la construction du "mur".
* Voir DIVERS/Terminologie/Abréviations.



(Cliquer sur les images pour les agrandir)


La boîte (vue de face et de côté)
Fiche technique
- Dimensions : 60 x 48 x 19 mm
- Diam. boussole : 40 mm
- Réglette de 60 mm


Verso du mode d'emploi
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

VERNER, William W. C. 

Portrait et carrière militaire voir ICI.
William Willoughby Cole Verner (né en 1852, dcd le 25 janv. 1922 est surtout connu comme le père d'un type de boussole appelé Verner's pattern (modèle Verner). Les divers instruments connus sont marqués Mark III à VIII (voir exemples sur le site compasscollector.com). Cependant, le modèle à prisme rencontré couramment et appelé Prismatic Service Compass (photo de dr.) a été conçu quelques années après la parution de son célèbre ouvrage Some Notes on Military Topography en 1891 (voir menu Divers. / Histoir et Bibliogr.) dans lequel il dénonce l'utilisation dans l'armée britannique de la boussole à prisme grand modèle de type Schmalcalder (aussi appelée Katter / Kater en France) et préconise à la place la planchette légère et une boussole de poche (lien vers photo) pour la réalisation de levers à but militaire.
Photo de dr. : une boussole marquée Verner's Pattern Mk VII réalisée par KOEHN

La plus ancienne boussole signée Verner était un modèle de poche Mark III de 1887 (voir Steward). La véritable boussole Verner's Pattern est une boussole de géomètre de taille réduite montée dans un boîtier de type dit savonnette. Elle est dans son principe identique à celle brevetée par Charles Augustus Schmalcalder en 1812 mais l'alidade est remplacée par une ligne fine gravée dans la vitre du couvwercle ajouré et articulé. Les premiers développements sont décrits sur le site compasscollector.com. Voir aussi dans le tableau ci-dessous les photos de boussoles indiquant les grades militaires successifs de Verner. Les premières boussoles fure fabriquées par J. H. Steward et certaines avaient un disque noir et blanc de type Singer. Les modèles ultérieurs désignés Mk VII et Mk VIII utilisés au cours de la Première G. m. sont toutes à prisme.
L'instrument est décrit dans le manuel officiel de 1929 du War Office Manual of Map Reading, Photo Reading and Field Sketching (voir menu Divers / Histoire et Bibliogr.). Un fac simile du mode d'emploi peut être commandé dans notre boutique (cliquer ICI pour voir la 1ère page). La dernière version connue de ce modèle est repérée Mk IX mais ne porte plus la mention VERNER'S PATTERN et elle fut rapidement remplacée par la boussole plus moderne à amortissement liquide Mk III de F. Barker & Son.
Voir aussi les boussoles des fabricants suivants:
  • F. BARKER & Son - Le plus ancien instrument constituant la transition entre la boussole de type Schmalcalder (Kater) et le Verner's pattern
  • J. H. STEWARD - Mk III (voir aussi J. Steward dans la section des boussoles de poche)
  • NEWTON - Mk IV
  • Ed. KOEHN - Verner's pattern Mk VII
  • F-L (French Limited) - Verner's pattern Mk VIII

Plusieurs boussoles ayant précédé le modèle à prisme sont marquées de ses grades (d.g.à.dr. : sans grade, Captain, Major, Lt.-Col.).
Les surfaces lumineuses sont réalisées en papier de Willesden recouverts de peinture de Balmain (voir brevet U.S.A. n° 264.918 de 1882).



Marquage : Verner's Compass Patent
(aucun grade indiqué. Il semble cependant qu'un brevet (patent) n'a jamais été déposé)

Photos N. Godridge
(cliquer sur les images pour les agrandir)




Marquage : Captain W. Verner's Patent Compass





Marquage : Major W. Verner's Patent,
Night Marching Compass



Marquage Lt.-Col. Verner's N.C.O. Night Marching Compass
(voir aussi photo ici Mil. Topogr. p. 45)
N.C.O. = Non Commissioned Officer = sous-officier)


Photos Dave Moss
(Vue détaillée : cliquer sur l'image)

Fiche technique
Dimensions (standard type Verner):
- Diamètre : 52 mm
- Longueur (fermé) : 77 mm
- Epaisseur : 21 mm
- Marquage au dos : PROV PAT 4742/42 (Provisional Patent / brevet déposé non encore approuvé), nom du fabricant non indiqué.



Commentaire :
Ce modèle est très certainement le dernier avatar de la famille Verner. Il fut conçu en 1942 pour concurrencer en pleine 2ème G.M. le modèle Mark III déjà bien établi. Comme lui, il présente un limbe gradué mais celui-ci est fixe : le zéro est situé sous le prisme mais absent du fait d'une découpe ronde permettant de lire les graduations imprimées sur le bord du disque en mica transparent (voir Mordan) qu'éclairent une pastille de radium située en dessous.
Il était plus léger mais la rose ne se stabilisait pas aussi rapidement que dans un bain amortisseur et le limbe immobile ne permettait pas de fixer un cap de marche à suivre.

VERNER "Vern.bus"

Portrait : Boussole de type Verner présentant une inscription gravée inconnue. Merci de nous aider à l'élucider (pays, fabricant).
Les boussoles de ce type ont habituellement un disque magnétique en nacre. Celui-ci est imprimé en négatif sur un matériau inconnu (aluminiun anodisé?) avec un fond noir et des chiffres et marquages blancs.


(Photos A. Saukants)


Vue de dessous
(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Verner's Pattern Mark VIII
Fiche t
echnique
- Dimensions (diam. x H): 54 x 21 mm
- Inscr. au dos: Vern.bus (+ n° de série)

Mode d'emploi : voir en boutique (Short & Mason)

Nota : Le site compasscollector.com évoque des boussoles de ce type (cadran noir) mais signées 'MIO'.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

- W -

WARDALE

Portrait : John WARDALE & Co. London - ancienne entreprise britannique (aucune autre information disponible actuellement)



(Cliquer pour voir une vue détaillée du cadran)


Fiche technique
- Dimensions : 78 x 78 x 26 mm
- Boîtier : bois
- Poids : 120 g
- Divisions : 360°, sens antihoraire
- Date : 1918
- N° de série : 5474

WATTS

Portrait : E. R. WATTS & Son Ltd. 123 Camberwell Road London SE5 était un fabricant et revendeur d'instruments de mesure et scientifiques. L'entreprise avait été créée par Edwin Watts en 1856 et transformée en SARL (limited company) en 1919. En 1946, WATTS acquit 78% de la sté Adam Hilger et du fabricant de microscopes James Swift and Son. En 1948, fusion avec Adam Hilger (raison soc. : Hilger and Watts Ltd, public company) (Source: www.gracesguide.co.uk )
L'instrument ci-dessous est une boussole de type Verner's pattern Mk IX.

Mark IX



(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Fiche technique
(dim. idem Mk. VIII - voir F-L)
Le mod. Mk IX était identique au Mk VIII mais ne mentionnait pas le nom de l'inventeur car la durée de protection du brevet était écoulée.
- Date : 1935

Photo de dr.: boussole signée WATTS & HILGER

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

WEHRMACHT

Les boussoles dont étaient équipés les soldats allemands pendant le IIIe Reich (1933-1945) sont exposées aux chapitres Breithaupt, BUSCH, MK, Zeiss Ikon, etc. Voir aussi dans la section Boussoles de topographie et d'artillerie les boussoles de Breithaupt, Goerz, Zeiss, "X" (fabr. inconnu), etc.

La photo de droite montre trois officiers allemands en Ukraine ou en Russie pendant la 2e G.M. L'un d'eux a fixé autour de ses jumelles une boussole russe de type Adrianof utilisée dans l'Armée Rouge (cliquer sur la photo pour voir le détail)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

WEHRSPORT

Terme allemand signifiant 'sport de défense'. Sous le IIIe Reich, les organisations de jeunesse comme la Hitler-Jugend devaient former aux techniques paramilitaires utiles pour l'armée (orientation, tir etc.). Il existait à leur usage une série de 13 brochures cartonnées appelées WEHRSPORTTAFELN (ex. : voir la 8e "Orientierung", présentée dans l'article consacré aux boussoles de BUSCH et la 12e traitant du rapporteur carré - Copies : voir Boutique).
L'organisation correspondante de l'ancienne Allemagne de l'Est (RDA) s'appelait la GST (Gesellschaft für Sport und Technik). Plus d'infos dans Wikipedia (en allemand).
Photo de dr. : Un entraîneur (grade militaire probable Oberscharführer) au cours d'un exercice avec une boussole de type Busch II autour du cou (Cliquer pour agrandir)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

WILKIE (Wilhelm Kienzler)

Portrait : Ancienne société allemande (pour en savoir plus, cliquer ICI). Photo de dr. : Boîte ornée du logo en forme de la rose des vents symbole de l'OTAN

Les catalogues (nous possédons les éditions de 1965 à 1971) contiennent de très nombreux modèles différents dont certains repris de PASTO.
Les premiers catalogues de C. Stockert, PASTO et Wilkie étaient conçus selon le même principe (classeurs de même format) et contenaient de nombreux modèles commercialisés en commun.
(voir aussi les catégories boussoles de marine, de gousset et de topographie)

Le premier modèle du tableau apparaît dans un catalogue de C. Stockert datant probablement de la fin des années 1950. Il s'agit sans doute d'un projet avorté de fourniture d'une boussole à l'armée allemande de RFA (Bundeswehr, Bw) créée en 1956. La petite fléchette gravée sur le devant à gauche apparaît aussi sur les boussoles de la Bw réalisées par Askania et Breithaupt (CONAT).  Nous avons cependant aussi un mode d'emploi bilingue (all. + angl.) de présentation identique à ceux de la sté. WILKIE orné de son logo en forme de rose des vents de l'OTAN et au dos duquel ce modèle est désigné M 116 et M 117. Le catalogue Stockert présente plusieurs versions avec ou sans prisme et miroir inférieur. On y reconnaît les caractéristiques des autres fabricants domiciliés dans les villes voisines de Nuremberg et Führt : PASTO et WILKIE.


 

Le viseur arrière, œilleton à trou et fente servant de cran de mire, est identique au support de prisme de la boussole Pasto 206 S mais sert uniquement de cran de mire. Au point le plus bas de l'échancrure ronde du couvercle, un petit triangle sert de guidon pour la visée en plus du trait sur le verre (plexiglas, photo ICI).
La capsule d'amortissement des oscillations de l'aiguille et les ailettes de stabilisation de celle-ci sont typiques des produits WILKIE.
Catalogue de C. Stockert :


(Cliquer sur l'image pour l'ouvrir à la page de la description bilingue all./angl. de la boussole)

Mode d'emploi de WILKIE présentant son logo en forme de rose des vents type OTAN :

Cliquer sur l'image ci-dessus pour visualiser la page de la description de la boussole et sur l'image ci-dessous pour voir les trois modèles à prisme dans le catalogue 1975:

Fiche Technique
- Divisions : 360° sens horaire sur la lunette et 6400 mill. sens hor. sur le fond de la capsule
- Boîtier : alumimium ; couleur vert militaire ; Réglettes latérales : 50 mm et 2 pouces ; couvercle noir mat
- Dimensions (boîtier seul): 60 x 55 x 20 mm
- Poids : 160 gr
- Dragonne aux couleurs du drapeau de la RFA.
- Miroir : articulé vers le bas, à blocage automatique à 45°. Sur sa face arr., un autocollant présente un tableau indiquant pour une donnée en degrés, la formule de calcul (fraction) de la largeur ou de la distance d'un objet ainsi qu'une aide à la lecture des distances en fonction des échelles (photo : cliquer ICI). Il ressemble fortement à celui du modèle MERIDIAN (topogr.) de Wilkie.
- Aiguille magnétique : à amortissement liquide, équipée des ailettes de stabilisation typiques de WILKIE.

COMPARER avec le modèle similaire de PASTO rectangulaire sans miroir à prisme).



Modèle boîtier gris, gradué uniquement en 6400 mill., désigné  M 104 V dans le catalogue de 1968 mais avec un couvercle rectangulaire présentant le logo de Wilkie (rose des vents OTAN) et abrév. au dos : DBGM. Mode d'emploi trilingue (D / E / F) . Début années 1960.


Boussole modèle M 105 F black

Fiche technique
- Dimensions: 78 x 58 x 20 mm
- Boîtier : matière plastique
- Poids : 50 g


L'aiguille magnétique qui semble n'être faite que d'une moitié nord est en fait une portion décapée d'un disque noir. Ce design apparaît aussi sur une boussole de l'artillerie légère à prisme et sur les boussoles à agrafer de Wilkie.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)
Boussole modèle M 106 FC
(catalogue 1972)


Opération de visée à l'aide du miroir
(système RECTA)

Fiche technique
- Boîtier : aluminium
- Dimensions: 78 x 55 x 20 mm
- Poids : 150 g

Le terme BUND (= propriété de l'armée de la RFA) est gravé sur le fond de certains exemplaires. Photo : cliquer ICI .

Certains modèles de type militaire avaient un couvercle solide en forme de boîtier rectangulaire orné de la rose des vents de l'OTAN.
Fiche technique
- Boîtier : métallique, noir
- Poids : 190 g

On voit ici nettement les ailettes de stabilisation de l'aiguille et l'onglet de la flèche de cap typiques de WILKIE.

Certains modèles avaient un verre teinté et une échelle double : 360° sur le fond de la capsule et 64oo mill. sur un disque de repère de cap.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)
     

Fiche Technique
- Boîtier : Métal
- Gewicht : 205 g
- Réglettes latérales : 2 pouces et 65 mm
- Dim. (fermé) : 75 x 55 x 20 mm
- Sacoche : similicuir
 



Ce modèle à clinomètre étgait un prédécesseur du MERIDIAN (Pro) WILKIE (voir catégorie boussoles de topogr.).
Description dans le catalogue 1975:





L'éclairage de la capsule se règle au moyen d'une molette latérale (comparer avec la bousole électronique d'Eschenbach). Ce système a fait l'objet d'un dépôt de modèle en 1972 PASTO (DBGM 7243598).

Photos F. Liebau / Traitement J.-P. Donzey

Photo Robert Nicoud (Cliquer pour agrandir)

Fiche technique
- Modèle TOURING 11 (existait avec et sans miroir)
- Dimensions : 105 x 60 mm ; diam. boussole : 55 mm
- Date : début années 1970
- Cadran : identique aux modèles pour géologues
- Version export bilingue (anglais/espagnol) :  "Direction of travel / sentido de marcha"
Fiche technique
- Modèle TOURING 16
- Dimensions : 105 x 60 mm
- Date : début années 1970
- Instrument équipé d'une aiguille de type BILAND avec les lettres N et S.



(vue détaillée de l'aiguille : cliquer sur la photo)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

WINTERER

Portrait : Les boussoles WINTERER ont été développées par Franz WINTERER, un officier autrichien (pour en savoir plus, cliquer ICI).
Il avait développé quatre types de boussoles. Les modèles I et II, présentés dans la catégorie boussoles de topographie et d'artillerie, étaient destinés à une utilisation militaire.
Il existe du modèle simple pour randonneurs une version en bois sans gravure sur le couvercle ni mention de brevet. La rose des vents semble être dessinée à la main et l'aiguille a la même forme que sur le brevet. Il s'agit à l'évidence d'un modèle très rare de présérie antérieur à la déposition du brevet.
Le modèle en métal porte le n° de brevet 117354 déposé en mai 1929 pour l'Autriche par Franz Winterer.
(Comparer avec les modèles présentés dans la section BOUSSOLES TOPOGRAPHIQUES)

Modèle en bois (présérie voir fig. brevet)

Graduation: 5°. Prise en compte de la déclinaison : découpe de la rose des vents identique à l'aiguille décalée de 9° ouest. _______________________________

Modèle de série breveté


Marquages sur le couvercle :
- BUSSOLE SONNBLICK
- SYSTEM WINTERER
- PATENT N° 117354


(Cliquer sur les photos pour les agrandir)



Le numéro du brevet est aussi indiqué au dos
Brevet version simple n° 117354



Fiche technique
- Boîtier : aluminium
- Dimensions: 85 x 42 x 15 mm
- Poids : 75 g
- Réglettes gravées sur les côtés du boîtier : divisées en mm mais sans graduations.
- Graduation de la rose : 360 degrés sens anti horaire, par sauts de 10 repérés par des traits noirs épais. Les chiffres des directions NO, NE, SO et SE sont indiqués de même que ceux du Nord (360) et du Sud (180). Ceux de l'Ouest (90) et de l'Est (270) sont situés sur une barre similaire à celle des boussoles de type Bézard.
- Numéro de série : 1589

Il existait aussi une version pour randonneurs, analogue à celle présentée dans la section topographie, mais graduée en 360° sens horaire plus 24 h.


Modèles postérieurs à la Seconde Guerre mondiale
Winterer montre dans un livre de 1953 une boussole légère et simple pour randonneurs. Elle était disponible avec ou sans platine plexiglas.



Les dessins sont tirés du livret KARTEN und BUSSOLEN-FIBEL im Gelände (comment se servir d'une carte et d'une boussole)
Comparaison des tailles respectives : modèle II (voir boussoles topographiques) / Bézard (petit modèle) / boussole Plexi Winterer


(Cliquer sur les dessins pour les agrandir)

Fiche technique
- Platine : plexiglas
- Dimensions (appr.):
90 x 70 x 15 mm

NOTA : Les photographies des pages de couverture du livre montrent une boussole portant les mots Pat. ang. (brevet déposé) mais aucun numéro n'est indiqué.

Winterer a fait breveter en 1956 (n° 195662) un système de boussole à bain d'huile qui représentait une évolution de son Plexikompass.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

- X -

Non identifié (Allemagne ou Autriche)

Portrait - Marque et utilisateurs inconnus pour l'instant - voir plus bas

N° 1 - DESCRIPTION

(transféré vers BUSCH)

N° 2 - DESCRIPTION

Cette boussole est à notre avis l'un des instruments les plus intéressants présentés dans cette catégorie. Bien que de facture extrêmement simpliste il réunit tous les éléments essentiels d'une boussole militaire. Il a donc nécessité un haut niveau d'ingéniosité pour remédier à un manque de moyens industriels. La quantité de métal employée dans sa réalisation est réduite au strict minimum et les réglettes et échelles sont peintes ou consistent en des décalcomanies.

La graduation et les points cardinaux sont imprimés sur un cercle de carton, la grille et la flèche indiquant le Nord sont peints en rouge à même la vitre supérieure. Les points cardinaux sont indiqués au moyen de leur initiale placée sous le chiffre correspondant : 48/O (Ost = Est), 32/S, 16/W.
La vitre supérieure tourne librement. Elle n'est maintenue en place que grâce à deux ergots de fil de fer insérés dans des fentes par la face externe du boîtier. On peut la faire pivoter par friction avec deux doigts pour visualiser un angle donnné.
Un trou rond situé au-dessus du repère Nord (nombre 64) contient un reste de peinture luminescente.
L'aiguille se bloque automatiquement à la fermeture sous l'action d'un levier constitué d'un ergot prolongeant le couvercle au niveau de la charnière).
La visée s'opère au moyen d'un cran de mire et d'un guidon (enduits de peinture luminescente) et au travers d'un évidement rond pratiqué au bas du couvercle dans lequel un miroir en acier poli est riveté en son centre.
La valeur présente de la déclinaison peut être verrouillée au moyen d'une vis à molette coulissant dans une fente sur le côté du boîtier.

La notice (Gebrauchsanweisung) (2 p., copie disponible sur demande) ne fait état d'aucun fabricant. Ils étaient de toute manière tenus de cacher leur identité derrière un code de trois lettres pour ne pas s'exposer aux bombardements. Seule l'indication portée au bas de la page 2 (N/1114 8. 42) pourrait indiquer une date, août 1942. Les valeurs indiquées pour la déclinaison magnétique semblent confirmer cette supposition, du moins celles pour l'Allemagne (Berlin : 4,5°).
L'abréviation D.R.P. (Deutsches Reichspatent, brevet de l'Empire allemand) mais sans numéro après le titre (Marschkompass mit verstellbarem Korrektionslineal / boussole militaire à réglette-repère de déclinaison réglable) ne renvoit pas non plus à un quelconque fabricant. Une étude approfondie de tous les brevets déposés à cette époque dans les pays de langue allemande (A, CH, D) n'a pas permis de découvrir ce modèle.



Fiche technique
- Boîtier : aluminium
- Diamètre : 69 mm
- Hauteur : 18 mm
- Poids : 100 g
- Graduation : 6400 mill., sens antihoraire
- Couleur : gris-bleu sombre
- Réglette : 50 mm (décalque sur la vitre inf.)
- Correction de la déclinaison : +/-15° (décalque au dos de la vitre inf.)
- Carreau de la grille : 11 x 11 mm

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

- Y -

YEATES & SON

Portrait - Ancienne entreprise irlandaise (pour plus d'information cliquer ICI).

Du point de vue de ses caractéristiques mécaniques, cet instrument ressemble au modèle Verner VI (voir le site du Compass collector dans les liens) mais il est plus ancien car il n'est pas à prisme et la rose n'est pas en nacre mais en aluminium recouverte de décalcomanie. Son anneau de fixation est articulé à l'aide d'une longue vis tout comme la vieille version de la boussole de poche présentée entre les modèles Search et Scouting.
Le design est celui dit "Service Pattern" : la direction NORD; représentée par un losange noir; se distinguait aisément de la direction SUD (trait fin) sur fond autoluminescent (radium).

L'objet exposé a été vendu comme ayant appartenu à un officier britannique qui aurait servi dans le régiment 6th Inniskilling Dragoons (voir WIKIPEDIA en anglais). Il a peut-être été utilisé en Afrique du sud pendant la guerre des Boers (1899-1902).





Les bords de la rose sont relevés pour faciliter la lecture des chiffres.



Fiche technique
- Diamètre : 50 mm
- Hauteur : 19 mm
- Poids : 135 gr
- Matériaux : boîtier en acier, anneau en laiton
- Graduation : 360°, sens horaire
- Rose des vents :
décalcomanie sur disque en aluminium
- Fente de visée :
sur tout le diamètre du couvercle,
trou rond au centre,
bords recouverts de peinture luminescente
- Verrouillage manuel de la rose
pour le transport et
freinage des oscillations
par bouton pression
(voir système de Verner système Mk VII).
- Lunette tournante :
cercle et barre transversale
en forme de croix,
mire et guidon de visée
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)

- Z -

ZEISS IKON

Portrait : célèbre fabricant allemand de matériel optique. Cette boussole est très semblable à celles des soldats de la Wehrmacht (voir Breithaupt, Busch, MK, etc.) mais il s'agit d'une version projet, antérieure au modèle distribuée aux troupes. Voir les différences ci-dessous.


Photos A. Brenner
Cliquer sur les images pour les agrandir.
Fiche technique
- Diam. : mm
- Longueur : mm
Différences principales : cet instrument n'a pas de réglette escamotable, son couvercle est réalisé en deux parties rivetées et le "bec" n'est pas ajouré pour laisser passer le cran de mire (plus de travail et de matériel, plus lourd), la flèche de route est peinte sur toute sa longueur (plus de radium requis).

Z.I.E.L.

Portrait : (aucune information disponible - vu en Italie seulement, dans une vitrine de Chiavari)


Fiche technique
(aucune info - probablement production asiatique bon marché)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles à main)