BOUSSOLES DE GOUSSET (suite)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- D -

DARTON

Portrait : F. Darton achetait les boîtiers chez Dennison de Birmingham et y mettait ses propres boussoles. C'était un fournisseur homologué du ministère de la Défence (British War Department). Le cadran est identique au dessin de Singer - voir Dennison ci-dessous (cliquer sur la photo pour l'agrandir).

DEMARIA-LAPIERRE

Portrait : ancienne société française, appareils photographiques (pour plus de détails cliquer ICI).
Elle produisit une version militaire de la célèbre boussole de type Modèle 1922.



(Cliquer pour agrandir)
Boussole directrice au design identique au Modèle 1922. Les millièmes ne sont plus indiqués par quatre mais par deux chiffres seulement (comparer avec MORIN). La conception de base très simple et identique aux modèles précédents ne permettait cependant pas de faire des visées aussi précises qu'avec le célèbre modèle 1922 intégré dans un boîtier à viseur. Fiche technique
- Diamètre : 55 mm
- Hauteur : 18 mm
- Poids : 65 g


Verrouillage de l'aiguille par tirette manuelle latérale
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

DENNISON

PORTRAIT : Ancienne stociété britannique de Birmingham, célèbre pour les boussoles de gousset réalisées pendant pendant la 1ère Guerre mondiale (pour en savoir plus, cliquer ICI).



Photos The Compasscollector (voir LIENS)


(Cliquer sur la photo pour voir les détails)
Boussole de type Mark V (1916) à cadran SINGER. Il fut remplacé vers la fin de l'année 1916 par le système beaucoup plus précis Mark VI
(exemple : voir W. Terrasse.)

Fiche technique
- Diamètre: 45 mm
- Hauteur: 14 mm


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

DIXEY

Portrait : C. W. DIXEY était un opticien fournisseur officiel de la cour de la reine d'Angleterre ("Opticians to the Queen"). Plusieurs boussoles portent sa signature mais les instruments étaient en fait réalisés par des spécialistes tels que J & G SIMMS. Ils tinrent boutique au 335 Oxford Street, 3 New Bond Sreet et dans la Old Bond Street à Londres de 1838 à 1862.

DOLLOND

Portrait : Entreprise (fabricant et revendeur) britannique (pour en savoir plus, cliquer ICI).



Photo fatato81
Cliquer sur les images pour les agrandir
Modèle dit " tabatière"
(début 19e s.)
signé Dollond London

Fiche technique
- Diam. : 55 mm
- Hauteur : 15 mm


Modèle dit 'à long cou'
(Long neck)


Fiche technique
- Diam. :  mm
- Longueur :  mm
- Cadran en émail
- Date : milieu 19e s.



Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

DOXA

Portrait : anc. Sté Suisse. Le nom a sans doute été racheté par une société japonaise dans les années 1960.
Voir aussi les boussoles japonaises (plus loin) et les boussoles à bracelet


Fiche technique
- Diamètre : ... mm
- Epaisseur : ... mm
- Poids : ... g

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- E -

Eclaireur

Les Eclaireuses et Eclaireurs de France sont un mouvement de scoutisme laïque (pour plus de détails voir l'article de Wikipédia). Ce terme est en fait la traduction française du mot anglais scout. On trouve sur certaines boussoles anglaises ou étatsuniennes les termes Pathfinder (suivre ce lien et voir aussi EENBECO ci-dessous) ou encore Trail-blazer (lien vers une boussole à bracelet) de même que le terme allemand Pfadfinder sur certaines boussoles anciennes de ce pays.




Fiche technique
Catalogue 1932 des magasins AUX ÉCLAIREURS

Matériel de plein air, notamment des boussoles.


(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

ENBEECO

Portrait : Anc. entreprise britannique. Enbeeco (lien vers un encart publicitaire) est un anagramme créé à partir de la raison sociale de l'entreprise Newbold & Bulford Co. Ltd.
Voir également dans les boussoles à main à l'article F. Barker & Son.



(Cliquer sur les images pour les agrandir)


Photos J.M.A. (Bakjma)
Fiche technique
- Diam. : 50 mm
- Hauteur : 15 mm
- Poids : 29 g
- Divisions : 360° sens horaire
- Production : années 1950
- Matériau : bakélite
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

ESCHENBACH

Portrait : Entreprise allemande située à Nuremberg (pour en savoir plus, cliquer ICI). Voir aussi les boussoles à main et à bracelet. Le catalogue 1937* (cliquer sur la photo de dr. pour plus de détails) présente entre autres une boussole fabriquée par Joseph SINGER & Sohn. * Document gracieusement communiqué par Frank LIEBAU, voir son site Die Kompassmacher


Catalogue 1937
(Cliquer pour une vue agrandie avec une boussole similaire du catalogue 1938 de C. Stockert & S.)
Fiche technique
- Diamètre : 45 mm
- Hauteur : 14 mm
- Poids : 36 g
- Divisions: 360°, sens horaire, 4 repères lumineux aux points cardinaux
- Période de fabrication : milieu des années 1970.

Produit caractéristique de WILKIE, aisément reconnaissable à la forme de l'aiguille et aux ailettes de stabilisation malheureusement non discernables sur cette photo du fait du jaunissement du plexiglas de protection.

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- F -

FRANCE

Portrait : Fabricant non identifié, probablement VERPIOT. Divers diamètres disponibles

La plus petite des boussoles de gousset en boîtier de forme dite savonnette connue à ce jour (couvercle articulé à ressort, voir définition dans glossaire sous DIVERS, terminologie).

Fiche technique
- Diamètre : 25 mm
- Epaisseur : 11 mm
- Poids : 19 g

F S & C (F. SOMMET & Cie)

Portrait : La société F. SOMMET & Cie était dans les années 1930 un revendeur de divers instruments dont des boussoles fournies par HOULLIOT. Les clichés des gravures du catalogue sont encore la propriété des successeurs de la maison HOULLIOT.




Catalogue F S & C
Extrait: Longues-vues et  BOUSSOLES


Exemple : la boussole directrice

Choix de boussoles diverses


Clichés d'imprimerie
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- G -


GOERZ

Portrait : Sté allemande créée par Carl Paul GOERZ (1873-1923). C. P. Goerz  Optische Anstalt, créée en 1886 et sise à Berlin (usines à Vienne) était surtout spécialisée dans la fabrication d'appareils photographiques (source: Wikipedia, version allemande) et deuxième en importance après Zeiss.

Voir aussi les boussoles de topographie et d'artillerie.


Cet instrument est en fait de par ses fonctions une boussole à main (de marche) et existait avec et sans couvercle.



Photo I. Argyriadis. 
Cliquer sur les images pour les agrandir
Fiche technique
- Diamètre : 47 mm
- Epaisseur : 16 mm
- Verrouillage de l'aiguille : automatique,  déverrouillage par pression sur le poussoir (dans l'anneau).

Le bouton et le circlips de maintien du verre sont identiques à ceux d'un autre instrument signé PLAN Ltd.



Photo collection privée Collignon-Houlliot    

Modèle à fond transparent plus cran de mire et guidon similaire à celui des boussoles à bracelet de l'Armée Rouge (AURKKA). Le boîtier présente une rainure au pourtour et deux ergots de fixation mais as de graduation. Cette boussole faisait partie d'un instrrument encore inconnu.
Dim. : Diam. : 55 mm ; Hauteur totale : 15 mm

Comparer au modèle semblable mais sans viseur de C. Stockert et à un autre non signé présenté ICI.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- H -

HOULLIOT

Portrait : ancienne société française située dans le quartier du Marais à Paris, prédécesseur de Collignon-Houlliot (pour en savoir plus, cliquer ICI).  
Houlliot fournissait de nombreux revendeurs en France et dans le monde entier, entre autres aux Etats-Unis, en Russie, en Allemagne (Goerz,  LUFFT modèle 2745) etc. Houlliot a aussi fabriqué les boussoles inventées par des officiers telles que les modèles Souchier et Desombre.
On trouvera les autres instruments fabriqués par Houlliot dans les sections Compas de Marine, de Topographie, de Marche (modèle 1922 modifié 1934) ainsi que, dans la section Boussoles horaires, un cadran solaire à boussole de forme dite tabatière équipée d'un gnomon de type Butterfield et une boussole méridienne (en-tête de la section).
NOTA : un autre fabricant français moins connu, VERPIOT, a fait des boussoles semblables bien que différentes. En cas de doute, envoyez-nous des photos de vos instruments pour caractérisation et expertise.

UN TRÈS GRAND CHOIX DE PETITES BOUSSOLES (APPLIQUES POUR BRELOQUES) DATANT D'AVANT 1900 EST ÉGALEMENT PRÉSENTÉ DANS LA BOUTIQUE AINSI QU'AU CHAPITRE "AUTRES BOUSSOLES / BIJOUX". Voir aussi les boussoles de QIBLA au chapitre RELIGION.

Echantillons de cadrans en nacre à rose des vents (peinture noire et rouge) commandés par un client allemand avant la 1ère Guerre mondiale (diam. : 20 mm) .

(Toutes photos M. Collignon sauf indication contraire - Cliquer sur les images pour les agrandir)


Catalogue des années 1930
Carte de visite vers 1890

Carte de visite (début 20e s.)

Une partie de la gamme  Houlliot vers 1900 :





Trois tabatières (voir détails plus loin)




Photo Jaype pour COMPASSIPEDIA



Le motif ornant le repère nord est une ancre de bateau finement dessinée.
À dr.: Cliché d'imprimerie pour la version russe.
Fiche technique
- Diamètre : 45 mm
- Epaisseur : 17 mm
- Poids : 67 g
- Epoque : années 1930

Cette boussole intégrée dans un boîtier de montre de type dit savonnette est la plus petite version d'une série de compas de marine du même fabricant.

Le système de graduations (quatre quadrants de 90 degrés) n'est plus usité que sur les boussoles de topographie etatsuniennes. 
Boussole à fond papier
Rose des vents divisée en quadrants (diam. 50 mm)


Boussole à aiguille marquée de la lettre N


Modèle savonnette à double couvercle et fond transparent
Cliquer pour voir différentes configurations

 
(Photo Ted Brink)
Boussole à aiguille en forme des lettres N et S carrées (voir aussi BILAND)

Boussole de type dit "tabatière"
(voir ci-dessus dans le présentoir central)
(diam. 80 mm)

Boussole de type dit "tabatière"



Boussole directrice à flèche en papier lumineux collée sous le verre (antérieur à la 1ère G.M.).

Boussole directrice* d'un autre fabricant présentée ici pour comparaison (voir aussi les modèles présentés à l'article MORIN).
* Lire également l'article consacré à ce type de boussole.



Photo Jaypee pour Compassipedia
Ci-dessous à g. : boussole directrice, version export destinée à la Russie - voir plus d'exemples dans cet article. Diam. 46 mm

A dr. : boussole à verrouillage par rotation de la lunette (système identique à celles faites pour ZEISS (diam. 44 mm)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

HUGHES

Portrait : Entreprise britannique créée sous le nom Henry Hughes & Sons Ltd en 1903 avec des ateliers situés à Forest Gate (lire dans Wikipedia l'article sur "Kelvin Hughes / The Hughes connection")

Hughes a en particulier fabriqué des instruments sur la base du brevet de Creagh-Osborne (voir sous ce nom dans les catégories boussoles à bracelet et b. de marche).





(Cliquer pour agrandir)

Photo: D. Beving
Fiche technique
- Diamètre : mm
- Epaisseur : mm
- Rose: nacre, dessin type Singer
- Points cardinaux à la peinture rouge appliquée sur le verre (comparer avec les gravures de catalogue des modèles Pathfinder et Prospecting de F. Barker)


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- I -

ISZARD-WARREN

Portrait : Entreprise étatsunienne créée en 1908 par deux anciens employés de James W. QUEEN & Co. nommés Charles. F. Iszard et J. Henry Warren (instruments pour arpenteurs, ingénieurs, scientifiques etc.). La raison sociale fut transformée en 1913 pour devenir Warren-Knight Instrument Co. Elle était d'abord située à Philadelphia au 136 North 12th Street puis déménagea vers son adresse actuelle en 1963 (source: www.warrenind.com).
Voir aussi boussoles de topographie et d'artillerie (Warren-Knight).





Le logo sur le catalogue de 1908

(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Fiche technique
- Diamètre: 45 mm
- Epaisseur: 15 mm
- Boîtier savonnette
- Aiguille en forme de barreau avec masse de compensation
- Année de fabrication : antérieur à 1913
Gravé à l'intérieur du couvercle: le logo de la marque déposée par Iszard-Warren DU-NORTH compass


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- J -

Japon

Boussoles antérieures à la 2ème G. M. écrites dans la tradition ancienne (langue chinoise et divisions).
Voir aussi les boussoles à bracelet japonaises ainsi que DOXA, THALSON et les boussoles transparentes.



(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Fiche technique (image de g.)
- Diam. : 37 mm
- Aiguille barreau
- Période de fabrication : env. années 1920
- Fond argenté
- Points cardinaux et divisions : voir Religion / Tradition chinoise et dans le menu Divers / Points card.  / Chine & Japon.

Image de dr. : fabrication probable dans les années 1930 ou 1940.
Photo A. Jatsch

Après la 2ème GM, le Japon a exporté des boussoles dans le monde entier et de nombreuses entreprises européennes et américaines firent fabriquer leurs instruments là-bas. Nous possédons des catalogues datant du début des années 1960 d'une société appelée TOKYO COMPASS MFG. Co., Ltd. JAPAN qui semble avoir été reprise par la grande maison de vente par correspondance MITSUI & CO., LTD. sise au 2,1-CHOME SHIBATAMURA-CHO, MINATO-KU in Tokyo, Japan. Des designs célèbres comme ceux de Taylor et des noms chargés d'histoire comme DOXA ont changé de main et peuvent être reconnus dans les catalogues.
Voir aussi DOXA , les boussoles à fond transparent (verre) et les boussoles-bracelet japonaises.



Exemples de pages des catalogues

Case 1 - Catalogue (vert) de Tokyo Compass Mfg.
Il comprenait sept catégories: auto compasses, marine compasses, engineer, camping equipment, pocket compasses, wrist compasses, assortment and display.

Case 2 - Catalogue (bleu) de Mitsui
9 catégories : (les mêmes plus) lidded pocket compasses et pin-on compasses.

(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- K -

KEUFFEL & ESSER

Portrait : Société étatsunienne (pour en savoir plus, cliquer ICI).
Voir aussi la catégorie des Boussoles de topographie



Click on images for enlarged views
Fiche technique
Diam. :   50 mm.
 
En plus du verrouillage conventionnel, cette boussole présente un frein d'aiguille constitué d'un levier actionné par pression depuis le haut. Le cran de mire est constitué d'une languette percée d'un trou mais contrairement à de nombreux exemplaires, il est situé en dehors de l'anneau, donc au-dessus en position de visée.

K & E achetait des boussoles en Angleterre à F. Barker & Son. Voir sur le fond : MADE IN ENGLAND.


Le catalogue 1904 de K&E (à dr.) représente un instrument à vitre plate qui a probablement été remplacée sur notre exemplaire par un verre bombé dans lequel une lentille de même courbure a été collée pour empêcher l'aiguille de tomber (vue avant nettoyage).
Cliquer sur les images pour les agrandir
Fiche technique
Instrument de grande taille et grande précision (2°)

Diam. : 75 mm
Epaisseur : 15 mm
Poids : 160 g 
Verrouillage de l'aiguille par tirette dans l'anneau (non représenté)




Modèle simple à disque rotatif noir et blanc négatif
(Photo puttyface6)


Type dit " savonnette "
(hunter en anglais)
(1920-1940)

Cliquer sur les images pour les agrandir
Fiche technique (mod. Savonnette)
- Diamètre : 45 mm
- Epaisseur : 15 mm
- Poids : 49 g
- Repères au radium

KHLYNOVSKY - Хлыновский

Portrait : L'officier russe (major-général) Michaïl Ivanovitch Khlynovsky (генерал-майор Михаил Иванович Хлыновский) 1859 - 1910 a conçu ce type de boussole au début du 20ème s. La vente était assurée par A. LAUBE (A. Лаубе) sis d'abord Sabalkansky Prospekt n°1 puis Sofiskaya n°7 à St-Petersbourg mais le fabricant-exportateur était la société française HOULLIOT qui a fourni sans doute jusqu'à la révolution de 1917 de nombreux autres modèles à des clients russes.
Portrait copyright "Иркутск и иркутяне. Город и его жители на фотографиях и открытках 1850-1920". Медведев, Сергей Иванович
Nous avons eu le privilège de pouvoir consulter les archives (livres de compte, adresses des clients etc.) du dernier propriétaire de la société Collignon-Houlliot, qui nous a également présenté une boîte pleine de rebuts de production présentant divers défauts (verre cassé, erreur de gravure, décollement de flèche lumineuse etc.). Ces boîtes étaient prévues pour contenir une "grosse" c'est-à-dire une commande de 12 x 12 articles. Nous avons pu identifier une dizaine de modèles différents (lien vers photo). Certains portent gravé au dos diverses informations telles que les mots abrégés ПРИВИЛ.(ЕГИЯ) ЗАЯВЛ.(ЕНА) pour "modèle déposé", la signature de l'inventeur M. Khlynovsky / M. Хлыновский (voir ci-dessous) ainsi qu'une réglette double graduée de un pouce de longueur divisée en 20 unités sur le côté supérieur et respectivement 25 mm sur le côté inférieur. Comparer avec le modèle très semblable signé V. Ossietzky ainsi qu'avec la boussole de marche ADBER / ADRIANOFF.



Toutes photos M. Collignon
(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Fiche technique
- Diam. : 50 mm, Echelle de conversion gravée au dos : 1 pouce / 25 mm
- Aiguille : la moitié nord est constituée de deux lames laissant un léger espace entre elles (défaut dû à la corrosion ?). 
- Graduation : 360° en sens horaire, 600(0) mill. en sens antihoraire, chiffres et traits emboutis, creux rehaussés à la peinture lumineuse. Points cardinaux : voir menu DIVERS
- Repère de peinture anciennement lumineuse sous le verre (reconstitué)
- Fond en papier Balmain imprégné de peinture lumineuse (exemple à dr.)


Version marquée PATENT (brevet) mais sans n°. Nous ne connaissons pas de boussole intacte mais si un brevet a été demandé, la simplicité de la technique employée ne justifiait sans doute pas d'en accorder un. 

Figures publiées dans des documents datés de 1907

(Cliquer sur l'image pour visualiser la couverture et deux pages de texte)

 
Il y eut de nombreuses versions des boussoles présentées sur les fig. de dr. ci-dessus : Modèles pour officiers (à g.) et hommes de troupe (à dr.). Des boussoles non livrées (prototypes ?) portent encore des étiquettes en russe (photos) correspondant à plusieurs compagnies du 162e régiment d'infanterie d'Akhaltsykhski (Ахалцыхский 162-й пехотный полк)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

KREIS, F. W.  (Berlin, W.)

Dans les années 1830, des horlogers suisses ont été les premiers à intégrer des boussoles dans des boîtiers de montres de gousset. Celles-ci portaient la marque de l'horloger ou du bijoutier qui les commandait. Nous présentons ici l'exemple du bijoutier Berlinois "F. W. KREIS". L'adresse indiquée ("Berlin, W.") ne se réfère pas à la partition de Berlin en secteurs d'occupation consécutive à la Seconde Guerre mondiale mais à l'arrondissement situé au sud de l'allée d'apparat Unter den Linden.
F. W. Kreis se faisait aussi livrer de Suisse des montres de gousset placées dans des logements spéciaux dans les postes de pilotage des avions de reconnaissance et de combat de la Première Guerre mondiale (voir à ce sujet le site internet bilingue -anglais/allemand- de Konrad Knirim consacré aux montres militaires anciennes). Design à comparer à celui de la boussole-bracelet SWISS - appellation provisoire - voir cette catégorie.


Fiche technique
- Diamètre : 40 mm
- Hauteur : 10 mm
- Poids : 30 g
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

KRÖPLIN - Armeekompass

Portrait : société allemande (pour en savoir plus, cliquer ICI).
Le brevet déposé par H. C. Kröplin en 1925 visait à permettre de reporter une direction prise sur une carte quelle que soit sa position (par exemple, carte murale) et à l'insérer ensuite dans une boussole.
Nous connaissons deux versions d'une boussole cylindrique simple correspondant presque au brevet : les modèles Armeekompaß* et Marschkompaß qui fut apparemment construit en plusieurs exemplaires puisque sa boîte indique un prix de vente.
* La lettre allemande ß qui ressemble à la lettre grecque bêta correspond en fait à 2 s accolés, il faut donc lire Armeekompass, c'est-à-dire boussole militaire.
 
NOTA: À notre avis, cette invention était non seulement inutile dans son principe mais elle intervenait beaucoup trop tard, la technologie étant déjà beaucoup plus avancée par ailleurs (voir l'article consacré à la boussole de type Bézard créée plus de 20 ans auparavant). L'inventeur a semble-t-il poursuivi une idée fixe pendant plusieurs années.
Le modèle Armeekompaß présenté ci-dessous était probablement un prototype destiné à démontrer la faisabilité du principe car il ne présente pas de repères lumineux. Par ailleurs, les inscriptions portées sur le fond de la capsule (noms du modèle et du constructeur ainsi que les abréviations DRGM et DRPa - modèle déposé et brevet demandé) sont superflues et gênantes dans un dispositif destiné aux forces armées.


Plaquette de celluloïde d'origine avec flèche de cap





Le modèle Marschkompaß assemblé

Cliquer sur les images pour les agrandir
Intérieur de la boîte avec le prix:
M[ark] 7,70





Fiche technique
- Diamètre : 60 mm
- Hauteur : 20 mm
- Poids : 120 g
- Blocage de l'aiguille par molette excentrique dans la bélière
- Bonnette de protection de la languette (modèle Armeekompaß uniquement)
- Repères lumineux (Marschkompaß uniquement)
- Index de déclinaison fixe


Le modèle Armeekompaß assemblé
NOTA: La plaquette graduée a été réalisée par la sté Kröplin selon nos indications. Elle est conforme à celles des modèles carrés militaires présentés dans la section Boussoles à main
Photos Jaypee / coll. priv. sté KRÖPLIN
BREVET
(clic sur photo : page 3, fig.)




(La version en fraçais est également disponible - demander à la boutique)

Ci-dessous: version à deux couvercles, l'un protégeant la vitre de la boussole, l'autre donnant accès au logement du disque transparent.

Vue insert en place



Marquage sur le couvercle côté boussole :
   PATENT KRÖPLIN

Ce modèle a également été produit / signé par ASKANIA.



Logement de l'insert dans le fond

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Fiche technique
- Diamètre : 55 mm
- Longueur h.t. : 86 mm
- Epaisseur : 18 mm
- Poids : 125 g
- Blocage de l'aiguille par fermeture du couvercle sup.
- Réglage de la déclinaison magnétique possible (plaquette coulissante serrée par deux vis)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

SUITE