BOUSSOLES DE GOUSSET (suite)

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- L -

LATOUR

Portrait : D. LATOUR & Fils était une entreprise française de matériel de topographie dont les usines étaient situées à Ligny-en-Barrois (Meuse). De nombreux articles comme la plupart des boussoles étaient fournis par HOULLIOT.




Cliquer sur les images pour les agrandir ou voir la page entière du catalogue.


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

LEMAIRE

Portrait : Ancienne société française faisant partie du groupe BAILLE LEMAIRE.
Cette boussole en version de gousset est par ailleurs identique à la version à bracelet.
Voir aussi les catégories Boussoles à main, à bracelet et topographiques/d'artillerie.
Cliquer pour agrandir

LINCOLN, boussole de l'assassin d'Abraham L.

Portrait : Fabricant inconnu. Un dessin similaire orne un disque de laiton qui a pu être une médaille ou le cadran d'une boussole (lien vers photo de B. Sutton) mais dont le reste a malheureusement disparu.  Les points cardinaux, repères et chiffres y apparaissent en relief (emboutissage). Ceci est surprenant car ils pourraient accrocher une aiguille aimantée. Cependant si le fond était rempli de peinture ou d'émail, le problème ne se posait pas ! Le dessin symbolise l'extension sans limites des Etats-Unis dans toutes les directions par opposition à la scission nord-sud de la Guerre de Sécession.

Histoire : Cette boussole est celle utilisée par John Wilkes Booth lors de sa fuite après qu'il eut assassiné le président Abraham Lincoln le 14 avril 1865 au théâtre Ford de Washington D.C. Bien qu'ils fussent en possession de cette boussole, Booth et son complice David Herold s'égarèrent au cours de leur tentative de traversée du fleuve Potomac la nuit du 20 avril 1865, Booth n'arrivant sans doute pas à lire la boussole à la lumière d'une bougie (il y reste des traces de cire), ils atterrirent au Maryland (état ennemi) au lieu de la Virginie (état ami). Ils durent remettre leur expédition au 22, retard qui permit à la fédération nordiste de lancer un plus grand nombre d'hommes à leur poursuite. Trois jours plus tard, le 25 avril, Booth et Herold étaient encerclés. Herold se rendit, fut jugé et exécuté. Booth fut tué au cours des affrontements. Cette boussole appartient au musée du théâtre Ford qui l'expose en permanence avec d'autres objets témoins du meurtre.
Cliché: Carol M. Highsmith - Traitement pour COMPASSIPEDIA: Jaypee (voir la photo d'origine "Booth's possession").
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

LONGINES

PORTRAIT : Horloger suisse de St Imier. Fabriqua pendant la 1ère Guerre mondiale une boussole de type Mark VI pour les USA et la Grande-Bretagne. Après le rachat de WITTNAUER en 1936, une autre boussole fut produite par la compagnie Longines-Wittnauer Watch Co. dans les années 1940.


(Photo Dennis Honor - Cliquer pour agrandir)
Fiche technique
- Diamètre : 49 mm
- Epaisseur : 12 mm
- Poids : 55 g
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

LONG-NECK

Le terme anglosaxon long-neck (bélière longue) est utilisé pour caractériser certaines boussoles de gousset particulières dont l'anneau est fixé au bout d'un support nettement plus long que sur les boussoles ordinaires.
Elles furent fabriquées vers le milieu du 19e s., peut-être même un peu plus tôt. La plupart présentent un cadran en émail et une aiguille en forme de barreau massif (voir SIMMS, SPEAR). D'autres, nettement plus rares encore, ont une rose flottante (voir Boussoles diverses).
L'exemple ci-dessous est recouvert d'écaille de tortue sur sa face arrière. Il n'est pas signé mais la forme de la fleur de lys est identique à celle de la boussole signée SIMMS.



Photos Will Parsons
(Cliquer pour agrandir)


La face arrière en écaille de tortue
Fiche technique
- Diamètre : 43 mm
- Epaisseur : 12 mm
- Poids : 50 g

Noter la petite flèche sous les lettres NNW indiquant la déclinaison: (env. 23,5° W = 1790, Londres).


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

LUFFT

Portrait : société allemande (située près de Stuttgart) qui ne fabrique aujourd'hui plus que des baromètres (photo de droite : un altimètre de randonnée de 1930). Elle produisit jusqu'en 1996 la boussole de marche ainsi qu'un modèle à bracelet de type Bézard et on connaît également un type de boussole à ventouse (pour véhicules) et un autre à bracelet pour la plongée sous-marine de conception identique.
La gamme de boussoles légères de poche apparaissant dans son catalogue datant de l'entre-deux guerres était en fait fabriquée par Busch ou C. Stockert en Allemagne et par Houlliot (France). Elles étaient désignées dans le catalogue boussole d'écolier, de randonneur, de marche etc. L'éventail allait du modèle le plus simple (n° 330) jusqu'au plus élaboré utilisable par le fantassin et quasi identique à la boussole directrice (voir MORIN ci-apr.). Ces dernières étaient équipées d'une flèche réglable indiquant la marche à suivre. Trois solutions techniques se côtoyaient : la flèche était située ou bien sous le verre et pouvait être tournée à l'aide d'une molette dont l'axe traversait le verre. Ou bien elle était solidaire du verre et pouvait tourner avec celui-ci (voir les modèles 745 et 1745). Enfin, elle pouvait tourner avec le fond du boîtier, solution similaire au système appelé Modèle 1922 présenté dans la catégorie BOUSSOLES DE MARCHE. Ces boussoles étaient livrables avec une graduation civile (360 degrés) ou militaire (6400 millièmes). De plus, certaines possédaient des chiffres ou des repères réalisés avec une peinture contenant du radium pour permettre la lecture dans l'obscurité.
Nous sommes en possession de documents attestant la fourniture de boussoles directrices par HOULLIOT à LUFFT jusqu'à la 2e G.M. En 1942, les troupes d'occupation réquisitionnèrent le reliquat des commandes à livrer à l'Allemagne et fermèrent l'usine.





Modèle n° 330 en étain (env. 1ère G. mond.)


Vue latérale et envers :
(gravure : G. LUFFT-STUTTGART)



Le Cybermusée possède également une boussole en laiton, de la taille de celle en étain, montée dans un bracelet en cuir (voir cette catégorie)
Modèle n° 330 en laiton (env. 1930)



Fiche technique (mod. étain)
- Diamètre : 50 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 48 g

Fiche technique (mod. laiton)
- Diamètre : 40 mm
- Hauteur : 10 mm
- Poids : 35 g




Modèle n° 1745 en étain (env. 1ère G. m.)
Comparer avec le modèle RADIA de BUSCH
Seules les aiguilles diffèrent

 
Gravure sur l'envers :
EIGENTUM DER HEERESVERWALTUNG
(Propriété de l'administration de l'Armée de Terre)

Fiche technique
- Diamètre : 50 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 44 g
- Aiguille : losange

Modèle n° 1745 en laiton (env. 1930)



Gravure sur l'envers : 16 JR 41
(16. Jägerregiment = 16ème régiment de chasseurs)

Fiche technique
- Diamètre : 50 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 44 g
Version simple de la boussole de marche avec un limbe en carton lumineux à l'origine.

Notice d'utilisation

 
Fiche technique
- Divisions : 6400 mill., sens antihoraire
- Diamètre : 45 mm
- Hauteur : 13 mm
- Poids : 26 g


Modèle n° 1950
(NOTA : les points cardinaux sont reportés sur une carte de l'Allemagne dans les frontières du IIIe Reich (sans le corridor de Dantzig).


Modèle n° 1950 à fond transparent
(voir aussi Collignon, mod. 946 / 948)
Fiche technique
- Diamètre : 50 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 47 g
- Graduation : 400 grades
- Peinture au radium des points cardinaux et de l'extrémité Nord de l'aiguille aimantée
- Fournisseur : Houlliot

NOTA: Comparer avec la boussole de type Modèle 1922 grand public réalisée par Collignon-Houlliot et commercialisée par MORIN dans les années 1950-1960, basée sur les mêmes principes techniques que celle-ci : fond transparent et pointe de flèche sur l'anneau interne en matière synthétique.

Modèle n° 1745 S

Le suffixe S est la lettre initiale du mot composé allemand Schiebe-Schutzgehäuse, c'est-à-dire boîtier de protection pivotant.
 Fournisseur: C. Stockert


Modèle n° 1950 S avec boîtier protecteur identique au modèle n° 1745 S

Fiche technique
- Dimensions : 67 x 54 x 15 mm
- Poids : 83 g
- Graduation : 400 grades
- Fournisseur : Houlliot
- N° de série : 65



Modèle n° 440 D
Boussole pour "touristes"
(c-a-d. randonneurs - voir à dr.)
(Cliquer pour agrandir)



Cette boussole existait dans diverses tailles, avec et sans couvercle et avec les points cardinaux gravés dans diverses langues.

Fiche technique
Boîtier laiton
- Diamètre : 40 mm
- Hauteur : 14 mm
- Poids : 35 g
- Fournisseur : Houlliot

Concernant l'acception du terme "Tourist" en allemand dans les années 1930 et en l'Allemagne de l'Est (RDA), voir les explications dans le glossaire sous DIVERS.

Modèle n° 1540

La rose de cette boussole diffère sensiblement du dessin du catalogue et est plus semblable à la boussole présentée dans le paragraphe suivant consacré à la société MORIN.
Fiche technique
Matériau : acier (plaqué argent ?)
- Diamètre : 35 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 35 g
- Poinçon dans le couvercle: D 35
- Fournisseur : Houlliot ?

Modèle n° 2745
Lien vers le mode d'emploi en allemand* fourni par Houlliot par planches de 24 (54 x 47mm)
* orthographe : allemand vieilli - Ex. : Officiere pour Offiziere, wagerecht pour waagerecht, etc.
Boussole de type dit "Directrice"
(voir MORIN ci-après)

Modèle n° 2745 D
Le suffixe D est la lettre initiale du mot allemand
Deckel = couvercle


Fiche technique
- Diamètre : 46 mm
- Hauteur : 14 mm
- Poids : 60 g
- Numéro de série : 36
Ce modèle fabriqué par Houlliot apparaît aussi dans un catalogue de Stockert daté de 1910
(voir aussi la version export en russe)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- M -

M.D.S.

Portrait : Abréviation inconnue au dos. Cette boussole de type Mark VI apparaît dans le catalogue 1926 de Fr. Barker & Son.


Cliquer sur les images pour les agrandir
Fiche technique
- Diam. : 46 mm
- Haut. : 15 mm
- Marques au radium

MOKO

Portrait : Ancienne entreprise allemande. Boussole - boîte d'allumettes. Les éléments de la boussole (aiguille et rose des vents) ont très probablement été fournies par Stockert  (DRGM : voir DIVERS / Abrév.)


(Cliquer pour agrandir)
Boîtier à ouverture latérale pour allumettes



(Photos petra40cat)
Fiche technique
- Diamètre: 48 mm
- Longueur : 70 mm
- Epaisseur : 17 mm
- Poids : 29,7 g

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE

MORIN

Portrait : ancienne société française (pour en savoir plus, cliquer ICI). Le catalogue de 1930 (voir détails au chapitre des Boussoles de Topographie) permet de juger de l'ampleur de sa gamme de produits. MORIN était spécialisée dans le domaine des instruments de haute précision mais proposait aussi un vaste éventail de produits divers, en particulier de matériel de bureau. Les plus connus étaient sans doute les boussoles directrices dont furent équipés les soldats dès la Première Guerre mondiale (d'où le terme de boussole de poilu). Le modèle de base est présenté ici sur une illustration extraite de ce catalogue.
Voir aussi les catégories Compas de Marine, Boussoles de Topographie et Boussoles à main.



Catalogue MORIN 1930 avec mode d'emploi succinct. Cette photo appparaît dans tous les livrets réalisés pour l'Armée (Précis de topographie, Lecture carte etc.).


Cliquer sur les images pour les agrandir



Ce modèle (réf. 9194 - fig. 1235 du catalogue MORIN) était livrable avec une graduation civile (360 degrés), décimale pour géologues (400 grades) ou militaire (6400 millièmes). Celui-ci possédait des chiffres ou des repères réalisés avec une peinture au radium permettant la lecture dans l'obscurité.
Ces boussoles appelées directrices (lien vers l'article correspondant) étaient livrées avec de nombreux étuis différents (métalliques, cuir etc.). Nous en présentons quelques exemples ci-après (voir aussi l'étui en cuir dans l'article BUSCH).

Fiche technique
- Diamètre : 51 mm
- Epaisseur : 10 mm
- Poids : 48 g
- Notice : La boussole du soldat en campagne
La signature "Cne P. D." est celle du Capitaine Paul Delcroix (photocopies disponibles sur demande - voir aussi dans notre Bibliographie les modes d'emploi pour instruments à usage militaire).

NOTA : Malgré d'intenses recherches, il ne nous a pas encore été possible de retrouver l'inventeur de ce système (aucun n° de brevet) qui a ensuite été reconduit légèrement modifié sur la boussole Mle 1922, créée probablement par Demaria-Lapierre cette année-là).


Le fond du boîtier était réfléchissant comme la nacre utilisée sur certaines boussoles anglaises (voir catégorie Boussoles à main, BARKER)


Fiche technique (idem ci-dessus)
- Graduation : 6400 millièmes
- Boîtier : aluminium, revers guilloché (voir définition sous DIVERS / terminologie / glossaire).
Existait aussi en laiton.
MODÈLE SPÉCIAL :
Cette boussole se distingue des autres par les lettres des points cardinaux peintes au radium (fait sans doute par un autre fabricant).


Fiche technique

(idem ci-dessus)




Vue de côté (verrouillage aiguille)


Fiche technique
Identique au Modèle 1922 mais sans boîtier
Boîtier en laiton
à couvercle articulé marqué
ARMEE BELGE.

 

Fiche technique
Modèle pour la cavalerie avec pince, destinée à être fixée à la selle d'un cheval. Il s'y fixe un étui à boussole ajouré d'un côté et comportant une pochette au dos.


Fiche technique
Étui spécial similaire au modèle ci-dessus mais uniquement pour boussole et équipé d'un verre grossissant permettant de lire les indications tout en restant assis droit en selle.

Modèle 100, fig. 51
Fiche technique
- Diamètre : 41 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 35 g
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

Mouchard de poche

NOTA : Les boussoles appelées mouchards sont en fait des compas de marine faits pour être lus par en-dessous. Elles sont décrites dans cette dernière catégorie. Nous avons baptisé celle-là ainsi à cause de la suspension de son aiguille et uniquement pour les besoins de la classification.

L'aiguille possède deux pivots et oscille entre deux chapes placées l'une au fond et l'autre dans une barre transversale sous le verre. Cette disposition rappelle celle des boussoles-bijoux transparentes présentées dans la BOUTIQUE ainsi qu'une boussole japonaise transparente dans lesquelles l'aiguille est encastrée dans des encoches entre deux vitres.


Photos M. Chambers
(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Fiche technique
- Diam. : ?
- Divisions: quadrants
- Nord : fleur de lys
- Aiguille-barreau à deux pivots


Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

MULLER & VAUCHER (M & V) S.A.

Portrait : Ancienne entreprise suisse située à Bienne et à Genève (aucune autre information disponible pour l'instant).  
Eric Vaucher est l'ingénieur fondateur de RECTA en 1897 et inventeur la célèbre boussole en forme de boîte d'allumettes.
Nous supposons que le dessin de la boussole de droite (très semblable au n° 1 du catalogue) a été créé par cette entreprise. Cependant, le brevet demandé (DEM) ne semble pas avoir été accordé (voir aussi les modèles présentés dans la catégorie des boussoles à bracelet).

Version à boîtier en aluminium, points cardinaux en allemand ou fr. et à verrouillage spécial breveté par E. Vaucher (signature en bas, daten en haut). La déclinaison magnétique est indiquée par un trait de peinture lumineuse appliqué sur la barrette d'immobilisation de l'aiguille. Une version présente sous le N du nord au lieu de la mention PAT. + 1916 une croix latine très inscrite dans un S symbolisant sans doute la constellation Croix du sud  -  Divisions: 4 x 90°

Comparer avec la version fr., n° 2 du catalogue
(lien vers photo)
(Cliquer sur les img. pour les agrandir. Photo de dr.: Th. Steffen)


Vue détaillée du levier de verrouillage
Le numéro 71481 gravé au dos à droite de la croix suisse est le numéro du brevet indiqué sur la face avant comme datant de 1916. Ce brevet décrit le mécanisme d'immobilisation de l'aiguille par un mouvement longitudinal.






(Photocopies du brevet et des catalogues disponibles)
Le même dessin de rose des vents a aussi été utilisé pour des boussoles produites en grandes quantités pour les organisations de jeunesse (voir l'art. scoutisme) et pour l'armée. Le verrouillage de l'aiguille consistait en un levier latéral conventionnel. La sacoche bleue était utilisée par les sous-officiers au cours de la 1ère G.m. pour leur Boussole Directrice (voir ce terme). Elle contenait ausi souvent le rapporteur réglementaire de Charles-Lavauzelle.
Ci-dessous : Versions graduées en 6400 mill. dans la sacoche bleue et en 360° à la dragonne en cuir. L'aiguille aimantée avait au début la forme d'une flèche, plus tard, celle d'un losange allongé.



Un autre modèle divisé en 400 grades présentait un index de marche rouge (lien vers photo).
Version appelée boussole d'ordonnance (Ordonnanzboussole) dans le catalogue Büchi (voir à dr.)


(Cliquer sur les images pour les agrandir)



Version SCHARDT (Armee-Kompaß) à points cardinaux lumineux
Fiche technique
- Points cardinaux en français, allemand ou anglais
- Diamètre : 50 mm
- Epaisseur : 14 mm
- Poids : 64 g
- Matériau : laiton
- Lunette tournante et barre de protection à flèche de direction
- Verrouillage de l'aiguille par une came sur la tige à bouton moleté.
- La déclinaison magnétique est indiquée par une flèche noire souvent masquée par le levier d'immobilisation de l'aiguille.

Ce modèle est aussi listé dans le catalogue Schardt de 1914/15 (Armee-Kompass, ci-dessous) et dans un dépliant de Büchi datant probablement de la même époque (Ordonnanzboussole, à dr.).


Ces catalogues* de M. & V. avaient été transmis par M & V à M. Houlliot (voir note manuscrite en marge).

Ces boussoles sans couvercles sont désignées dans les catalogues ci-dessous "Lépine", celles à couvercle articulé "Savonette" bien que ces termes d'horlogerie ne s'appliquent pas ici stricto sensu.



* Don de M. M. Collignon

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- N -

NARDIN, Ulysse

Portrait : Horloger de marine suisse (pour en savoir plus, cliquer ICI).
Les informations citées sont extraites du livre de Kathleen H. PRITCHARD, Swiss Timepiece Makers, Phoenix Publishing (1997) qui répertorie la majorité des horlogers suisses.


L'aiguille tourne sous une barre transversale en forme de S ce qui permet de toujours en voir la majeure partie.
Les pointes inférieures du N et les extrémités du S sur l'aiguille sont recouvertes de peinture au radium, ce qui permettait de bien les distinguer dans l'obscurité car les premières (N) sont disposées sur une ligne perpendiculaire à l'axe de l'aiguille tandis que les autres le sont sur une diagonale à 45 degrés (S).
(Cliquer sur la photo pour l'agrandir)


Nom et adresse du fabricant :
Ulysse NARDIN, LOCLE & GENÈVE



Monogramme du fabriquant : a-B-c ?
(Voir aussi la boussole signée BILAND qui présente le même monogramme)
Fiche technique
- Diamètre : 42 mm
- Hauteur : 6 mm
- Gewicht: 33 g

Deux numéros de brevets sont indiqués:
- 76117 pour la France et
- 83025 pour la Suisse.

(Ces numéros semblent avoir été réattribués ultérieurement car ces brevets décrivent des systèmes pour machines à vapeur)

NEGELEIN

Portrait :  G. NEGELEIN était un fabricant de boussoles et cadrans solaires allemand de Nuremberg.


Tabatière, début 19e s., boîtier :laiton,
diam. 47 mm.

Photos Howard Sandys

Tabatière, début 19e s., boîtier bois, dont on connaît deux diam. : 62 et 23 mm
Boussole horaire diptyque export signée
NEGELEIN at NUREMBERG in BAVARIA

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

NEGRETTI & ZAMBRA

Portrait : ancienne société britannique (pour en savoir plus, cliquer ICI).

N & Z construisait du matériel de marine mais aussi de toute petites boussoles, telle que celle intégrée dans un instrument de mesure pour photographes signé A. Watkins.
1ère rangée - Ceci est l'un des plus beaux specimens de notre collection : une boussole très rare réalisée par F. BARKER pour le célèbre fabricant britannique de compas de marine Negretti & Zambra (voir cette catégorie).
La boussole est logée dans un petit boîtier en laiton type de montre de gousset (dit savonnette), anciennement noirci. L'extérieur a été usé mais l'intérieur est resté dans l'état d'origine. A l'intérieur, une douille coulissante nickelée à bord moleté supporte la boussole suspendue à la cardan. Extraite de 1 cm environ, elle libère le mouvement de la boussole qui est sinon bloquée en position de repos.
La boussole elle-même se compose d'une rose des vents en nacre sur laquelle les divisions sont peintes en noir de même que le nom du client-revendeur : Negretti & Zambra London.
Le dessin particulier (moitié Nord peinte en noir) s'appelle SINGER du nom de son inventeur. Cela permettait de voir plus facilement la position de la rose dans l'obscurité. On trouvera de plus amples explications (en anglais) sur le site www.COMPASSCOLLECTOR.com.


L'instrument ouvert en position de fonctionnement : le boîtier est incliné de 45° et la suspension à la cardan sortie d'environ 10mm.
Fiche technique
- Diamètre (boîtier) : 45 mm
- Diamètre (boussole) : 25 mm
- Hauteur : 16 mm
- Poids : 100 g


L'original présenté dans un catalogue de F. Barker & Son
(début 20e s.)


La rose des vents en nacre
conforme au brevet SINGER

(cliquer sur les images pour les agrandir)
Boussole miniature à amortissement liquide incluse dans un boîtier de montre de gousset signée N&Z London dans le couvercle (très probablement acheté à un grossiste)
Fiche technical
Dimensions
- diam. boîtier: 37,8 mm ; épaisseur fermé : 12,9 mm ; diam. rose en nacre : 19,2 mm
- Capsule fermée par six vis (comparer avec les versions de BARKER appelées Unicus)



Le poinçon de Negretti & Zambra: N&Z
Trois poinçons sur le boîtier en argent massif: un lion passant, une tête de lion et la lettre "P" renvoyant à l'année 1910.

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Fiche technique
- Diamètre : .. mm
- Hauteur : .. mm
- Poids : ... g
La rose était fournie par F. Barker
(voir plus haut, modèle SCOUTING)

(Photos Louise Kneller, resalevintageshop)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

NEWTON & Co.

Portrait : Ancienne société britannique (pour en savoir plus, cliquer ICI).
Voir aussi les boussoles à main.



(Cliquer pour agrandir)


Photos Trademarklondon
Fiche technique
- Diamètre : 54 mm


(Cliquer pour voir le cadran)


Photos Trademarklondon


(Cliquer pour agrandir)
Fiche technique
- Diamètre : 54 mm
- Diam. capsule : 85 mm
- Hauteur capsule : 55 mm
- Diam. rose : 48 mm, nacre, dessin de type SINGER
- Poids : 380 g
- Boîtier : bois recouvert de maroquin et de velours vert
- Suspension à la cardan
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

- O -

OSSIETZKY / Осецкiй (en russe ancien)

Portrait : V. Ossietzky était colonel dans l'armée de la Russie impériale (tsariste). Cette boussole porte au dos sa signature conforme à l'orthographe pré-révolutionnaire. Les deux abréviations Oxp. Cвид. (en toutes lettres : Оxpанное Свидетельство) signifient "modèle déposé". Comparer avec le modèle du général Khlynovsky.
Voir aussi en bas de page l'article RUSSIE ainsi que ADBER dans les boussoles de marche,.



(Cliquer sur les images pour les agrandir)


Photos igmas123
Fiche technique
- Diam. : 50 mm, papier lumineux Balmain sous la rose des vents (C = nord)
Ce modèle présente deux numéros  mais il existe aussi une version où seul le 1er numéro apparaît et une version où la rose des vents est imprimée (liens vers photos).
Description donnée dans le catalogue annuel des matériels agréés (1907) :


P - Q

PASTO - Paul STOCKERT

Portrait : Ancienne société allemande (pour en savoir plus, cliquer ICI).
En plus des boussoles standard, Pasto proposait des modèles au dessin inhabituel.
Voir aussi dans Boussoles à Main et à Bracelet.



Modèle 632 S

Ce modèle existait aussi avec un fond transparent

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Fiche technique
- Diamètre : 45 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 46 g
- La flèche de cap est peinte sous un verre serti dans la lunette rotative du même type que celle du modèle 206 S à prisme.

A g. : description en trois langues



Ci-dessous: Catalogue 1949
La liste des prix export (manuscrits, en $) contient une traduction française
dactylographiée des conditions commerciales.

Cliquer sur l'image pour voir la gamme de boussoles
  
Modèle 1032  -  Fiche technique
- Diamètre : 45 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 31 g


(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Ces deux boussoles sont décrites dans le catalogue quadrilingue (all., angl., fr., esp.) ci-dessous (1971) :



(Cliquer sur la photo pour voir des pages intérieures)



Photos H. Camacho


Lire la descripton complète dans le catalogue 1970
Modèle SPORTSMAN


Modèle à capsule transparente existant également en version boussole de marche.
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussole de gousset)

PATHFINDER

Portrait : Plusieurs boussoles ont reçu ce nom qui signifie éclaireur (voir scout ou trail-blazer en anglais et Pfadfinder en allemand - suivre ces liens vers les modèles à bracelet US et de marche allem., les instruments anglais de ENBEECO et d'A. & N. Aux., le modèle de Consolidated Instr. et vers ce bracelet japonais).

Fiche technique
- Diamètre : 32 mm
- Hauteur : 12 mm
- Matériau boîtier : Bakélite
Fabricants inconnus (GB ou Etats-Unis ?)

Photos ethelflorence
Cliquer sur les images pour les agrandir



Petite trousse de voyage contenant une boussole de gousset, un curvimètre et une loupe

Fiche technique
Dim. : 800 x 600 x 120 mm
Diam. boussole : 20 mm
Curvimètre type Gaumet

Photos A. Zoldi



Mode d'emploi

Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

PÉTAIN (Souvenir du général ~ )

Portrait : Cette boussole de type directrice a été fabriquée par HOULLIOT. Elle est sensiblement plus petite que la célèbre boussole des poilus. Le texte gravé au dos évoque le vainqueur de la bataille de Verdun alors qu'il était encore général. Nommé maréchal en 1918, il acquit une toute autre célébrité sous l'occupation allemande durant la 2e G.M. Le même modèle a été exporté aux États-Unis (voir dans la boutique celle avec points cardinaux en anglais) et en Allemagne (voir LUFFT, n° 2745).

PLATIN

Portrait : PLATIN était peut-être l'entreprise privée qui fut nationalisée et devint le VEB Plastverarbeitung en Allemagne de l'Est (communiste). Probablement début des années 50. 



Cliquer sur les images pour les agrandir


Boîtier à tiroir type boîte d'allumettes
Fiche technique
- Diamètre : 40 mm
- Hauteur : 15 mm
- La déclinaison de 20° ouest est pure décoration. Elle n'était en réalité plus que de 5° ouest au moment de la fabrication.
Texte sur la boîte : Der zuverlässige Kompaß = la boussole fiable
Tampon EVP (Empfohlener Verkaufspreis) = Prix de vente conseillé : 2,05 DM.

Podomètre 

Instrument non daté probablement de fabrication suisse présentant du côté de la boussole la carte du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande. L'autre face présente le cadran du compte-pas (lien vers vue groupée avec le mécanisme interne).
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

POLOGNE

Portrait :  Instrument désigné modèle K7 de fabrication polonaise. Aucune autre information disponible.


Cliquer sur les images pour les agrandir

Fiche technique
- Diam.: 45,6 mm
- Côté : 50 mm ;  Epaisseur : 13,3 mm
- Points cardinaux : voir Menu / Divers / Points Cardinaux / Pologne

- R -

RUBERGALL

Portrait : Thomas RUBERGALL était un fabricant d'instruments britannique (Londres, 1800 - 1854)


Fiche technique
- Diam. : mm
- Ép. : mm



(Photo Trademarklondon.com - Cliquer sur la photo pour l'agrandir)
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

RUSSIE / URSS

Les listes de matériels agréés pour l'armée (pour les années 1907 à 1911) décrivent les divers modèles de boussoles pouvant être utilisés par les officiers et soldats dits "de rangs inférieurs". Le document de droite (cliquer sur l'image pour voir la liste complète) énumère neuf modèles de boussoles (suivre les liens vers leur description exhaustive) :
• Sept modèles pour officiers : 
- a)  Boussole du capitaine Adrianoff, modèle 1911
- б / b) et в / v)  Boussoles de type "directrice" (en français dans le texte), diam. 62 mm, graduée tous les 2° (mod. b) et en 6000 mill. pour artillerie (mod. v)
- г / g)  Boussole du colonel Ossietzky, nouveau modèle
- д / d)  Boussole du gén.-maj. Khlynovsky, nouveau modèle, diam. 45 mm, graduée tous les 5° (photos de droite)
- e)  Boussole modèle "Invincible" (à dr. dans tabl. ci-dessous, fabricant : Houlliot)
- ж / j)  Boussole du gén. Khlynovsky, ancien modèle, graduée tous les 15°

• Deux modèles pour les grades subalternes (versions simplifiées des modèles ci-dessus) :
- a) Boussole du col. Ossietzky, id. mod. pour off.
- б / b) Boussole du gén. Khlynovsky
Voir aussi dans les Boussoles à bracelet ADRIANOFF, AURKKA, ZUP etc.)



(Cliquer sur la photo pour l'agrandir)
Fiche technique
- Diamètre : 49 mm
- Hauteur : 12 mm
- Poids : 55 g
- Divisions : 360° sens horaire par pas de 5°
Lunette marquée d'un trait épais de peinture lumineuse prolongé vers le bord d'une ligne très fine gravée dans le verre. Flèche de peinture lumineuse peinte sur le fond du boîtier. La lettre C est l'initiale du mot russe CEBEP (prononcer "sévère") qui signifie Nord. 
(Voir aussi sous DIVERS les points cardinaux dans diverses langues et dans la catégorie)

Modèle INVINCIBLE
Retour vers la RECHERCHE ALPHABÉTIQUE (boussoles de gousset)

SUITE