BOUSSOLES - MONTRES

Avertissement - Plusieurs des montres présentées dans le désordre sur cette page n'ont pu être identifiées. Le tableau ci-dessous ne liste que quelques uns des fabricants. Voir aussi ce site présentant une collection de montres à bracelet avec boussoles (en noir dans le tableau, indonésien). Voir aussi le site uniquewatchguide qui donne la description de quelques modèles.

AUDI BREIL
BREITLING
CYMA DALIL Explorer
DROZ
DAVOSA
ESQ
F... GAC
GOLAY (Hector)
GRUEN
HOROSWISS Islam
IWC (Porsche Design)
JOANNOT

K...
LAINÉ
LANGE & Söhne
LONGINES
LORUS
LOTZ
LUMINOX
M.E.C. (Milit. European Co.,
     mod. Mangusta A129)
MIDO
N... OCTO PICOT
Qibla R... SEIKO
SINN
SQUALE Rambo
THOMMEN
THOUVENIN
TIMEX
TISSOT
U...
VINCENT W...
Wenger
XEMEX Y... Z...

MONTRES À BOUSSOLE

Montre de gousset

Montre ancienne (Suisse ? fin 19e s.) ayant appartenu à un capitaine de la marine allemande.



Cliquer sur les photos pour les agrandir (Photos Jaypee - Coll. priv.)
Fiche technique
- Matériau : acier plaqué or et argent
- Diamètre : 45 mm
- Hauteur : 13 mm
- Poids : 100 g
Marquages dans le couvercle:
- en haut: AT. ;
- en bas : 39497




Description: le dos est orné d'une gravure représentant un navire inscrit dans un cercle et huit pointes dont deux contiennent chacune un bouquet de trois feuilles.
Le navire est un deux-mâts à vapeur et à voiles. On distingue :
- au milieu : la cheminée et une roue à aubes
- à l'avant : le foc et une voile carrée
- à l'arrière : la grand-voile.
HAUT DE PAGE
Les tableaux ci-dessous présentent des instruments datant de la fin du 19e s. ou début du 20e s. : La première mention connue se trouve dans le brevet n° 216.984 déposé le 25 oct. 1891 par Léon LOTZ (2, rue Cambronne à Nantes) pour une "nouvelle boussole-montre".  La première réalisation concrète connue est celle du capt. VINCENT, voir ci-dessous. Description (extrait - cliquer sur le texte pour voir l'original) :
" L'instrument se compose d'une montre ordinaire sur le cadran de laquelle est montée une troisième aiguille aimantée, destinée à donner l'orientation. Le cadran porte en plus des douze heures, les quatres points cardinaux."

1 - Une montre à curvimètre, chronomètre et boussole appelée PHONOTÉLÉMÈTRE, inventée par le capitaine François-Arsène THOUVENIN (brevet suisse n° 10.870 du 13 juillet 1885) fabriquée par l'horloger DROZ & Cie à St-Imier, Suisse. Une description en fut publiée dans la revue Magasin Pittoresque (copies disponibles).
Le chronomètre de 15 s. est la raison de l'appellation phonotélémètre. Ce système permettait aux officiers de mesurer grâce à la vitesse du son l'éloignement de pièces d'artillerie. La boussole miniature se trouve dans le poussoir. Au centre et autour du cadran horaire : échelles du curvimètre pour cartes militaires et civiles au 1/80.000e et au 1/100.000e.

Montre THOUVENIN à boussole, curvimètre et chronomètre



Photos membre ebay carsten-antik


Face avant




Revers
Fiche technique
Diam. : 52 mm
Poids : 115 g
À g. : La boussole dans le poussoir dans un article publié dans Magasin Pittoresque (la vue agrandie montre les deux faces de la montre)
À dr. : Autre design du télémètre (photo Christies)
 

2 - Montres-boussoles du capitaine Charles Adolphe Henri  VINCENT *
Un brevet suisse décrit une montre de gousset avec boussole dont deux versions sont connues (rangée 1 du tableau). L'autre instrument (2e rangée) est décrit dans le brevet français n° 388.619 délivré le 1er août 1908 et dans un manuel (gracieusement offert par M. Collignon - voir ce fabricant) rédigé en 1909. Cet instrument possédait une alidade à pinnules en buis (avec cran de mire et guidon) tournant autour de la lunette, un style de 50 mm enfichable dans le verre de la boussole (logé au repos dans le pied de l'alidade) et permettant d'utiliser l'instrument comme un véritable cadran solaire. Le cadran en émail était subdivisé en trois zones de différentes couleurs (bleu indigo, bleu cobalt, azuré). Il comportait un rebord argenté (limbes gradués). Une description (suivre le lien) succincte en a été publiée dans le bulletin mensuel de l'Association Générale Aéronautique (juillet 1911).
NOTA : Les descriptions varient selon les documents, notamment en ce qui concerne les cadrans des heures, minutes et secondes dans le brevet.
 * Né le 29 mars 1866 à Thonon-les-Bains, dcd le 14 août 1954 à Paris. Domicilié à Reims, capitaine au 149e Régiment d'Infanterie à Epinal selon le brevet français, puis au 132e R.I. selon la notice et son certificat d'Officier de la Légion d'Honneur.

Version simple - Ø 54 mm - 110 g


Version conforme au brevet suisse n° 46.732 de mars 1909 - Dim.  : Ø 69 mm ; poids : 243 g



Photo carsten-antik

Ci-dessous : Fig. du brevet suisse 


Gravure au dos (version simple)



Photocopies des brevets et du manuel de l'utilisateur de la version spéciale à cadran solaire (ci-dessous) disponibles




Photo d'un instrument réel

Photo source :  Archives INPI      
À g. : L'instrument (brevet français n° 388.619 de mars 1908, cliquer sur l'image du dessin pour voir les fig.) et sa notice (31 p.).

Ci dessous : Descr. succincte (catalogue MORIN 1930):





3 - Montre-boussole d'Émile-Carlos LAINÉ, dite "La Solaire"


Cliquer sur les images pour les agrandir

Il existe un modèle identique signé OMEGA (lien vers photo).
Brevet fr. n° 353.472, avril 1905. La forme des aiguilles était simple sur le dessin du brevet mais très ciselée sur les modèles de série. Les heures de nuit se distinguaient de celles de jour par un fond grisé sur la moitié du bas et d'un soleil sur la petite aiguille (à dr.), objet d'un addendum au brevet, daté de juillet 1905.


Ci-dessous: extrait d'une description en anglais de brevets récemment délivrés :
1ère éd. : n° 9356,
2ème éd. : n°12 783



Un autre dessin en couleur la représente sur un calendrier pour l'année 1906 (Photo PBA Auctions)
Le brevet pour la Suisse porte le n° 34 630.
Publicité parue dans un magazine d'époque



4 - JOANNOT Philippe-Auguste, Genève
Montre à boussole et pédomètre à boussole



Cliquer sur les images pour les agrandir


Version anglaise - Le diam. indiqué dans une autre publicité (lien vers photo) est de 18 lignes soit 41 mm.
Brevet français n° 162.995
(29 juin 1884, source : Archives INPI)

Brevet suisse n° 5.939 (2 déc. 1892)

Pédomètre à boussole présentant une carte différente pour chaque pays

Ø 48 mm


Instrument avec la carte
de la Grande-Bretagne

Cliquer sur l'image pour voir les deux faces
Fig. du brevet avec la carte de la Suisse

HAUT DE PAGE

Montres-bracelets équipées d'une boussole

On distingue les montres à deux boîtiers, c'est-à-dire équipées d'une boussole complète (aiguille aimantée dans une capsule séparée type Davosa, Horoswiss à capsule liquide, IWC, Breitling, Sinn) des montres où une aiguille aimantée tourne sur le même axe que les aiguilles des heures et des minutes (type Horoswiss boussole sèche, EQS, Sinn, Timex).



(Cliquer sur les photos
pour les agrandir)



(Photos Olivier /
Corsaire75)


Fabricant : Sté OCTO - Modèle SKYNAVY
Voir détails sur le site www.forumamontre.com

Fiche technique
Instrument combiné (montre avec boussole au dos du boîtier reversible).
- Année de production : 1965
- Boîtier : acier
- Diamètre : 38 mm
- Epaisseur : 17 mm

(Cliquer sur les photos
pour les agrandir)

(Photos Olivier /
Corsaire75)

G.A.C. General Aeronautical Co. Ltd, Mécanisme : CYMA
Fiche technique
- Boussole à points cardinaux bilingues
- Boîtier en argent signé Huguenin Frères
- Calibre Cyma de 13 lignes - 7, réf. 370 Savonette, 371 Lépine.

Cliquer sur le dessin de dr. pour voir la description dans FLIGHT 1915

Fabricant (suisse?) inconnu
Probablement 1ère moitié du 20e s.
Une toute petite aiguille magnétique (rouge côté nord) est placée sur l'axe central (voir plus haut le brevet de Léon LOTZ).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

ESQ - "SWISS, SQUADRON"
Montres à boussole sèche, modèles simple et chronomètre. Les boussoles ne sont que de pâles imitations des modèles DCW d'HOROSWISS. L'aiguille pivote non pas sur une pierre mais sur un palier en laiton et elle n'est pas protégée par un "blindage" spécial contre les oscillations induites par le champ magnétique produit par la bobine de la montre. L'aiguille est identique à celle de la montre signée Devosa.


Cliquer sur les images pour les agrandir
XEMEX - Offroad
Modèle suisse créé par Ruedi Külling (signature au dos du boîtier)
Dim. : Ø 37,5 mm, ép. 15 mm
Mouvement : automatique
Existe aussi sans aiguille des secondes

Nota : Le premier modèle (daté de 1996 ?) avait une aiguille en forme de losange.
MIDO - The Tool
Société suisse créée en 1918. 
Montre-boussole à tout faire ou d'évasion du style couteau suisse : le boîtier contient en plus une lampe et une scie (chaîne) enroulée autour d'un anneau placé sous la lunette. Cette dernière existe aussi en rouge et en bleu.

BREIL
Société italienne créée en 1939 à Milan.  Le nom se réfère à un village suisse.
Montre-boussole présentant (sauf erreur) les aiguilles (h & mn) de la XEMEX et l'aiguille aimantée de l'HOROSWISS, mod. DCW.
Mouvement : automatique, diam. 39,5 mm

Photo sometimeago
TIMEX - Modèle High Tide
Boussole analogique avec aiguille immobilisée au repos. Réglage de la déclinaison. Mise en route sur pression du bouton inf. g.  Arrêt autom. après 20 sec. Existe aussi en version noire et bracelet métallique.
Diam. : 45 mm
Ep. : 13 mm
Poids : 89 g
Mode d'emploi (ICI) ou vidéo en anglais :
https://www.youtube.com/watch?v=rFQmUHEjVqo
L'aiguille de la boussole sert aussi à indiquer la température et l'état des marées. Les modèles EXPEDITION et COMPASS (liens vers photos) ne possèdent que la fonction boussole avec et respectivement sans réglage de la déclinaison.

BOUSSOLES ELECTRONIQUES
Pour ceux que le principe trchnique intéresse, voir le brevet de TIMEX EP 270 427 (vue des fig.)
TISSOT - Modèle T-Touch
La fonction boussole est activée par simple touche de la zone COMPASS qui fait s'aligner les deux aiguilles (min. et h.). La valeur d'angle s'affiche sur la zone d'indication numérique (image de g.).
Mode d'emploi
HAUT DE PAGE

Fiche technique
- Diamètre h.t. :  45 mm
- Hauteur :  14 mm

Le boîtier de la montre peut pivoter de 180° dans son cadre (voir aussi Horoswiss) pour être lu en même temps que la boussole mais le jeu de l'articulation est très important et l'ensemble cliquète désagréablement au poignet. Au dos du boîtier de la montre, un miroir permet d'observer la boussole de manière classique ou de faire des signaux en morse.


(Photos Breitlinglounge.de)

Cliquer sur la photo pour voir la boussole en détail
Fabricant : Breitling DPW Compass Military
Modèle Incursore


Le fond de la boussole est transparent et gradué (réglette de 20 mm) et recouvert d'un réseau de lignes dont le mode d'emploi ne nous est pas connu.
Fabricant de la boussole : WILKIE

Pour plus de détails, consulter le site www.Breitlinglounge.de (en anglais et en allemand)

HAUT DE PAGE



(Photos Breitlinglounge.de)


La boussole peut être extraite de son logement
(Cliquer sur la photo pour voir la boussole en détail)
Fabricant : Breitling Colt Military Diver Compass.
D'une rareté extrême car construite en 800 exemplaires seulement, dont la plupart ont été utilisés dans des conditions extrêmes. Celui-ci est prétendument l'un des rares restés intacts.

Fiche technique
- Année de fabrication : env. 1985
- Matériau boîtier : acier
- Diamètre : 38 mm
- Hauteur : 15 mm



(Photos autoni-2007)

Cliquer sur les photos pour voir les détails
Fabricant : IWC, modèle Porsche Design
Fiche technique
- Année de fabrication : années 1980
- Matériau boîtier : acier
- Diamètre :  mm
- Hauteur :  mm
- Boussole sèche (fabricant : ?)
NOTA : Ne pas confondre avec la version à boussole à amortissement liquide fruit d'une coopération entre Horoswiss et Eterna.

Photo de g. : La boussole sèche de la version en boîtier or* présente étrangement le logo du fabricant des célèbres boussoles Bézard, Lufft

* Photo chrono24.com


Fabricant : IWC, modèle Portuguese Sidérale Scafusia*
Fiche technique - réf. 5041

- Année de fabrication : année 2014
- Matériau boîtier : platine ou or blanc ou or rouge au choix
- Diamètre : 46 mm
- Epaisseur : 17,5 mm
Montre sans boussole mais avec carte du ciel nocturene personnalisable au dos

Lire la description complète sur le site officiel d'IWC


(Photos Proworth)


Cliquer sur la photo pour voir la boussole en détail

Fabricant : Paul PICOT
Fiche technique

- Année de fabrication : 2006
- Matériau boîtier : acier
- Diamètre :  mm
- Hauteur :  mm
La boussole à amortissement liquide est fabriquée par HOROSWISS




La vis de verrouillage rapide s'ouvre et se referme en un clin d'oeil.
Fabricant : DAVOSA
Fiche technique
Instrument combiné (le boîtier de la montre pivote pour faire apparaître la boussole).
- Année de production : env. 1990?
- Boîtier : acier
- Diamètre : 40 mm
- Epaisseur : 18 mm
- Poids : 135 g
- Boussole sèche orientable

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)


Photos Chrono24


(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
Fabricant : SINN - Modèle 171
(Website officielle du fabricant ICI)

Fiche technique
Instrument combiné (le boîtier de la montre pivote pour faire apparaître la boussole).
- Année de production : ?
- Boîtier : acier
- Diamètre :  mm
- Epaisseur :  mm
- Poids :  g
HAUT DE PAGE

HOROSWISS


Modèle série 5000 à boussole à amortissement liquide évitant toute oscillation de l'aiguille.

(Photo HOROSWISS)
Fabricant : HOROSWISS *

Fiche technique

- Dimensions : 48 x 14,4 mm
- Boussole à amortissement liquide
- Peinture lumineuse : Trigalight ®
- Matériau boîtier : acier
- Année de fabrication : 2013
- Disponible en plusieurs couleurs (voir le site officiel du fabricant)

* Voir son portrait ICI
   

Modèle série DCW à boussole sèche. L'aiguille pivote sur une pierre enchâssée et elle est protégée par un blindage spécial contre les oscillations induites par le champ magnétique produit par la bobine de la montre. La peinture lumineuse utilisée offre une très bonne visibilité même au bout de 6 h dans l'obscurité complète.
Voir ci-dessous le mode d'emploi (français et arabe)

Quelques exemples de la production d'HOROSWISS




Ci-dessus : Les modèles J.M. Cousteau (mouvement Automatic Eta 2892, fond bleu) et mouvement à quartz Horoswiss (fond bordeaux)

Ci-dessous : Tachymètre

Cliquer sur les images pour les agrandir
Prototype réalisé pour CORUM : modèle dont le boîtier de la montre pivote dans son cadre ce qui permet de visualiser en même temps la montre et la boussole.



Modèle de chronomètre réalisé pour Hunting World



Voir aussi la montre à boussole de QIBLA



Modèle xx créé par M.  entre ... et ...


Modèle Jahan créé par M. Zwahlen entre 1990 et 2000




La boussole à capsule liquide se dépose très aisément pour pouvoir être utilisée seule.
Nota : Coopération avec Eterna, ne pas confondre avec la boussole sèche des modèles faits par IWC.

Modèle PORSCHE DESIGN
produite par Eterna


Les éléments constitutifs de la boussole à amortissement liquide amovible
Quelques montres de luxe équipées de boussoles HOROSWISS

HERMES - Nomade boussole (et publicité)
À g.: Photo Chrono24


ASPEN
(Photo ASPEN sur Facebook)

POSEIDON
PICOT (voir plus haut)
MONTBLANC 1858


HAUT DE PAGE

Montres à indication d'angle horaire

Bien que les montres suivantes ne possèdent pas de boussole magnétique, nous pensons qu'il est également intéressant de les mentionner ici (voir aussi la montre de gousset de C. Lainé).



Cliquer sur les images pour les agrandir
A. Lange & Söhne
Projets de montres développés pour la Luftwaffe au cours du réarmement (1935). Le ministère de l'Air du IIIe Reich (RLM) avait prescrit que les cadrans devraient figurer les heures et les valeurs d'angles. Les minutes représentent ainsi 360 degrés (par pas de quatre). L'aiguille des secondes fait un tour complet en 4 min., celle des minutes en 4 h (60°) et celle des heures en 24 h (360°).
Description : " Montre de A. Lange & Söhne pour la Luftwaffe avec indication des angles en fonction de l'heure, mouvement trois quarts doré, boîtier argent cal. 43 numéroté 92665. Peinture autoluminescente des aiguilles, chiffres et repères. "

Photos : Konrad Knirim publiées sur le site Navigational timepieces of the Luftwaffe
(Voir aussi dans les LIENS)

Aires de vents en italien.

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

La position du soleil (aiguille rouge) est indiquée en fonction de l'heure. Visée à l'aide de la moitié relevable de la lunette graduée. LONGINES 1492 CRISTOBAL C.
Modèle réalisé en 1992 pour le 500e anniversaire de la découverte de l'Amérique par Chr. Colomb (vue de sa caravelle en émail sur la face arr. ICI). Plage de régl. de la décl. magn.: env. +/-1 rhumb (+/-22°). Inventeur: Frank Vaucher, Brevet 452.747. À dr.: dessins extraits du mode d'emploi.
(copies disponibles sur demande)



(Cliquer sur les photos pour les agrandir)



Mode d'emploi
(copies disponibles sur demande)
LONGINES LINDBERGH
Il s'agit du système de navigation conçu par Charles Lindbergh pour calculer la longitude.
Il faut utiliser un récepteur radio donnant l'heure de Greenwich, un almanach nautique et un sextant. Le ministère de l'Air du IIIe Reich (RLM) avait aussi testé le système de Lindbergh.

Photo Chrono24

Photo Geronimo

Au dos : la désignation du modèle et la flèche symbole de la British Army appelée broad arrow ou crow foot.

Cliquer sur les images pour les agrandir
Montre de navigation model HS.4 utilisée dans la Fleet Air Arm de la Royal Navy signée Hector GOLAY & Son Ltd London, Westmoreland House, Regent Street (1937 / WWII)
Fiche technique

Instrument fixé sur la planche de bord des avions de type Fairey Swordfish:
- Diam. : 62,5 mm
- Un anneau n'est pas toujours présent car la montre se rangeait dans une boîte (parfois cylindrique) d'où dépassait le remontoir. Fonction boussole : le cercle divisé est une bague rotative. Voir aussi le livre KNIRIM, British Military Timepieces, pages 423-425.


Cliquer sur les images pour les agrandir
AUDI (Automarke)
Tout comme la montre ci-dessous de THOMMEN, la "boussole" n'est qu'une rose des vents rotative. Il faut tenir l'instrument à la main, l'aiguille des heures pointée vers le soleil. De nuit, par temps de brouillard ou de pluie, trouver une autre solution... En outre, si la direction de l'axe N-S est parfaitement exact tous les jours à midi, l'axe est-ouest ne l'est que lors des équinoxes.
Caractéristique rare de nos jours : l'Est est indiqué en langue allemande (O = Ost / est). La partition g./dr. le long de l'axe N-S n'a pas de fonction. Le changement de contraste (fond noir à g.) n'a aucun lien avec le dessin de Singer et celui d'une boussole à bracelet japonaise. Les aiguilles rouges ne sont pas lumineuses et l'heure ne peut être lue que par rapport aux quatre encoches (rouge à 12 h) sur le pourtour du boîtier.
Fabriqué sans doute en Asien. Année inconnue. 


Cliquer sur les images pour les agrandir
THOMMEN LANDMARK LHOTSE EXPEDITION 1988
Montre suisse dont le cadran central présente les points cardinaux et tourne avec les aiguilles pour servir de boussole selon la méthode classique connue de tous les randonneurs et soldats : le sud se trouve entre le chiffre 12 et l'aiguille des heures, plus précisément entre le 6 et le 12 à gauche jusqu'à midi et respectivement à droite passé midi. À midi, il y a superposition de l'aiguille des heures, du chiffre 12 et de la direction SUD.
La société THOMMEN produit des instruments pour l'aéronautique. Il existe aussi une boussole marquée de ce sigle mais il s'agit du modèle MERIDIAN PRO fabriqué par Kasper und Richter (K&R).
LORUS SPORTS SEIKO VECTOR
Même système que ci-dessus : sans soleil, aucune orientation possible.
HAUT DE PAGE

Montres indiquant la direction de la Mecque



(Cliquer sur les photos pour les agrandir)



Vue de dessous

ISLAM / Boussole de QIBLA

La boussole sèche centrale a été fournie par HOROSWISS.
Les deux limbes (externe à fond blanc et interne à fond vert) tournent dans les deux sens à l'aide des deux couronnes de droite.
Cliquer ICI pour voir la transcription en anglais des noms de villes et de pays indiqués sur le cadran.
(Compassipedia remercie THE BOREAL ARROW pour son aide précieuse).

Voir aussi le chapitre Religions  / Islam
HAUT DE PAGE